pub de recyclage
|

La COVID-19 dans le monde

Par Production Accès

Que se passe-t-il ailleurs dans le monde ? Accès vous propose un tour d’horizon de la situation pandémique dans les autres régions de la planète.

France

Plusieurs pays d’Europe sont déjà en proie à une troisième vague, dont le Royaume-Uni, les Pays-Bas et l’Espagne. Parmi eux, la France tente à tout prix d’éviter un troisième confinement. L’entrée sur le territoire est interdite aux voyageurs de l’extérieur de l’Union européenne, et les citoyens européens doivent présenter un test négatif à la frontière. Les restaurants sont fermés depuis octobre, mais certains ouvrent toujours clandestinement. Une application plus stricte du couvre-feu, qui commence à 18h, a d’ailleurs causé des embouteillages monstres la fin de semaine dernière.

Suède

Depuis le début de la crise, la Suède est l’un des pays les plus laxistes en termes de mesures. Le pays nordique a misé sur des recommandations plutôt que sur des mesures coercitives. Pas de confinement, pas d’obligation de porter le masque non plus : depuis le 7 janvier, il est seulement recommandé de le porter dans les transports en commun… aux heures de pointe.

Peut-être sans surprise, la Suède a été très touchée par sa deuxième vague. Avec seulement 100 000 cas enregistrés le 11 octobre 2020, le pays compte maintenant 567 000 cas. On y compte 55 934 cas et 1 144 morts par million d’habitants, comparé à 20 609 cas et 530 morts au Canada.

États-Unis

Avec presque 26 % des cas détectés dans le monde et 20 % des morts attribués à la COVID-19, les États-Unis sont l’un des pays les plus touchés par la pandémie.

Heureusement, le nombre quotidien de nouveaux cas est en légère baisse depuis 2 semaines, et l’arrivée de Joe Biden à la présidence devrait aider les choses. Dès son entrée au pouvoir, celui-ci a signé une dizaine de décrets pour lutter contre le virus, dont le retour des États-Unis au sein de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), et le port du masque obligatoire dans certains transports publics.

Quant au vaccin, l’administration Biden compte avoir administré 100 millions de doses d’ici la fin avril.

Israël

Déjà 32 % des Israéliens ont reçu une première dose de vaccin, et 18 % ont reçu deux doses. Cela fait d’Israël le pays le plus vacciné dans le monde, en proportion de leur population (environ 9 millions), devant les Émirats arabes unis à 29 %. En comparaison, le Royaume-Uni en est à 12 % et les États-Unis à 9,5 %, alors que le Canada est autour de 2 %.

L’importante industrie pharmaceutique du pays et des ententes de recherche avec les producteurs de vaccins ont permis à Israël d’obtenir beaucoup de vaccins rapidement.

 

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.