(Photo : Courtoisie)
Gaétan Nadeau accompagné de sa fille.
|

Cuisiner 600 repas par semaine pour les personnes dans le besoin

Par Production Accès

Gaétan Nadeau

 

Il y a deux ans, Gaétan Nadeau, aujourd’hui résident de Sainte-Adèle, a pris sa retraite des forces canadiennes. Depuis l’année dernière, il profite de son temps libre pour notamment s’impliquer au sein de la Tablée des chefs dont la mission est de nourrir les personnes dans le besoin et de développer l’éducation culinaire des jeunes.

À la suite de l’arrivée de la crise de la COVID-19, Monsieur Nadeau a choisi de redonner directement à sa communauté comme il avait longtemps souhaité le faire. Il a ainsi contacté le Garde-Manger des Pays-d’en-Haut et de fil en aiguille, a eu accès à la cuisine de l’Échelon des Pays-d’en-Haut afin qu’il puisse se mettre à cuisiner. « Avec ma famille, nous avons commencé à faire des plats pour les organismes que le Garde-Manger fournit pour venir en aide à la communauté », indique-t-il.

Au moment de l’entrevue le 17 juin dernier, Gaétan Nadeau en était à sa 10e semaine d’implication bénévole, lui qui, aidé avec sa conjointe et de sa fille de 12 ans, à cuisiner jusqu’à 600 repas par semaine. « Maintenant, ma conjointe a recommencé à travailler
et est donc moins présente depuis les deux dernières semaines. Mais je suis capable de faire encore 400 à 500 repas par semaine. Ma fille a participé aussi avec nous en attendant que les cours en ligne recommencent »,
explique-t-il.

Le militaire retraité cuisine les plats selon ce qu’il reçoit et ce qu’il peut se permettre d’acheter. À cet effet, le IGA Famille Jasmin lui remet beaucoup d’aliments et il utilise aussi les cartes-cadeaux qui lui sont remises afin d’acheter des éléments supplémentaires pour ses recettes. « Nous sommes rendus à pas loin de 4000 ou 5000$ que le IGA a donné à la Tablée des chefs pour que l’on puisse acheter des à-côtés », précise-t-il.

Dans les premières semaines, Gaétan Nadeau consacrait au moins 40 heures à ce bénévolat, alors qu’aujourd’hui, à la 10e semaine, il en consacre environ 25.

« En tant qu’ancien militaire, on va partout dans le monde. Nous sommes portés à aider tout le monde, à donner de l’information à des gens dans des pays étrangers. Quandla COVID est arrivée, pour moi, c’était important que je donne un coup de main ici à notre communauté, à notre propre pays. Ça fait du bien, c’est valorisant de donner. Je n’ai jamais eu l’opportunité de pouvoir redonner chez moi autant que j’ai pu le faire à l’extérieur », souligne Gaétan Nadeau.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.