(Photo : Accès)
Clara Grieco en entrevue avec Dominic Asselin à La Chèvre.
|

Dominic Asselin, cette « chèvre de montagne » devenue entrepreneur

Par Production Accès

Entrepreneur d’ici

Dominic Asselin se définit tout d’abord comme un professionnel du plein air. « Je suis guide de montagne,  d’alpinisme et d’escalade. »
Il s’agit du métier qu’il exerce depuis maintenant 12  ans. Mais aujourd’hui, Dominic  est aussi entrepreneur et propriétaire de La Chèvre, ce bar à spectacles  situé à Saint-Adolphe-d’Howard.

 

Comment jumèle-t-on une passion du plein air et de la montagne, à un pub des Laurentides? Dominic  nous raconte son histoire dont le dénouement lui permet de fusionner toutes ses passions, plutôt que de n’en choisir qu’une seule.

Attitude Montagne

Il faut tout d’abord savoir que Dominic Asselin a fondé la compagnie Attitude  Montagne,  spécialisée dans les sports de montagne. Escalade de roches, escalade de glace, ski hors piste, sécurité en avalanche, nous énumère Dominic. « On guide au Pérou, au Népal, au Mexique, au Maroc, au nord du Québec. Il y a tout le volet de formation pratique et de formation professionnelle », poursuit-il. Préalablement localisée à Sainte-Adèle, en 2014, la compagnie cherchait de nouvelles installations et Dominic est alors tombé sur la bâtisse située à Saint-Adolphe-d’Howard. Elle a été rénovée presque au complet pour devenir les bureaux et les salles de classe d’Attitude Montagne.

La grande salle, qui avait été aussi rénovée, permettait parfois de prendre une bière avec des clients, après les formations. « Ils disaient  : pourquoi vous ne repartez pas le pub? », raconte Dominic. « Sur le  moment, je me suis dis pourquoi pas. J’avais un de mes bons amis qui  était le brasseur en chef pour l’auberge du  Baril Roulant,  David. Il est venu, on a installé les premières lignes de fût, un peu pour le plaisir. […] Puis, en 2015 on a fait  une demande de permis d’alcool. On a ouvert  l’automne  2015. » Au départ, la place se voulait uniquement un endroit où les gens viendraient prendre une bière. L’idée a bien évolué, depuis.

De la bière aux spectacles

Dominic raconte qu’il y a quelques années, l’émission La Petite Séduction était venue à Saint-Adolphe-d’Howard. « Ils sont venus à La Chèvre et ils ont fait un spectacle parce qu’il ne faisait pas beau à l’extérieur », se souvient-il. Suite à cette émission, le groupe a souhaité revenir jouer. « On a fait un premier spectacle comme ça, sans nécessairement tout l’équipement. » De fil en aiguille, les demandes des groupes de musique se sont faites de plus en plus nombreuses. Ils ont alors décidé d’agrandir la scène et d’améliorer la qualité de son en faisant affaire avec Les Pirates du Son, compagnie établie à Morin-Heights.

Aujourd’hui, La Chèvre se définit comme étant un pub évènementiel et une salle de spectacle. « On ouvre seulement lorsqu’on à des shows ou des conférences, ou encore les dimanches pour les après-skis. Le vendredi soir, c’est souvent des conférences, des films sur le ski, sur l’escalade, sur le domaine de la montagne. Les samedis, c’est généralement des spectacles. Ce sont  toujours des auteurs-compositeurs, de la musique originale », explique le propriétaire.

De la montagne à l’entrepreneuriat

Comme on l’aura bien deviné, le nom La Chèvre tire son inspiration de la chèvre de montagne et de la passion que possède Dominic pour le plein air. « C’est mon surnom [La chèvre de montagne] », nous confie-t-il, lui qui nous rappelle aussi que le logo d’Attitude Montagne est justement celui d’une chèvre. « Quand on a créé le pub, on voulait qu’il y ait un lien avec l’entreprise mère, sans nécessairement que ce soit le même nom », ajoute-t-il. « On a pensé à La Chèvre. On l’a tout de suite diminué, car même si on l’appelle la chèvre de montagne, tout le monde va l’appeler La Chèvre, comme la plupart des autres places. »

Dominic Asselin nous affirme vivre très bien sa nouvelle réalité d’entrepreneur. « Un moment donné, tu apprends à accepter qu’il n’y a pas grand-chose qui peut t’arriver de très grave dans une compagnie, à part faire faillite. Dans mon métier de guide, parfois ma question c’est : y’a-t-il quelqu’un qui va mourir dans ma journée? J’ose répondre non, mais ça fait partie de mon métier de guide. Alors quand j’arrive en gestion, si je prends une mauvaise décision, le pire qui va arriver, c’est que ça va me couter de l’argent. Ça m’aide beaucoup en tant qu’entrepreneur, de ne pas avoir peur de prendre des décisions. » Le fondateur de La Chèvre admet que fréquemment, il se permet de changer des trucs, de s’adapter, de revenir sur des décisions. « D’être toujours prêt à s’adapter, je pense que c’est la plus grosse aptitude d’une entreprise », affirme-t-il.

Son conseil

« Arrêter d’avoir peur. Souvent les gens ont peur de se tromper, peur de faire des erreurs, peur que ça ne marche pas. La peur, je pense qu’elle bloque beaucoup d’initiatives de toutes sortes. »

À voir sur notre page Facebook : l’entrevue vidéo de Clara Grieco avec Dominic Asselin!

 

En mars à La Chèvre

13 mars – Conférence : La spéléo au Québec et à l’étranger!

Éric Légaré nous présente la spéléo… celle au Québec et la spéléo classique à l’étranger!

• Comment on prépare une expéditions sous terre… de l’entraînement aux pratiques de secours. De l’équipement requis à la nourriture incluant les permissions d’exploration officielles et le contact avec les populations locales.

• Comment est-ce qu’on progresse en gouffres verticaux une fois sur place, comment on effectue la topographie (cartographie) des gouffres.

• Quelle sont les explorations possible au Québec.

• Présentation du film «Attention: traversée de gouffre mexicain!» où une équipe de spéléologues crinqués du Québec (incluant votre hôte) et de l’international explorent un gouffre qui “sera” potentiellement la traversée la plus profonde des Amériques! – Par Éric Légaré

Entrée libre – contribution volontaire pour le conférencier!

14 mars – Sam Harvey 5@7 musical

Sam Harvey vous invite à entrer dans son univers!

Nouvelles chansons au piano et à la guitare, covers et exploration de nouvelles techniques (pédales de loop, synthés, beat machines pour une ambiance plus éthérée et électro!). Ce sera une ambiance intime et une façon pour l’artiste d’expérimenter des trucs plus « prodés » en solo en mettant de l’avant son côté « réalisateur ». Quelques collaborateurs feront surement leur apparition et bien sûr Sam ne passera pas à côté de ses hits radios en solo mais surement avec un son nouveau!

Entrée libre – contribution volontaire (suggéré 10$)

www.lachevre.ca

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.