pub de recyclage
|

La Pépinière Rustique, à Saint-Adolphe-d'Howard

Par Éric-Olivier Dallard

En 1996, Benoit Bertrand, amoureux fou de la nature et des plantes, lance sa propre entreprise, La Pépinière Rustique située à Saint-Adolphe-d’Howard. Ayant étudié l’horticulture à l’Institut de technologie agroalimentaire de Saint-Hyacinthe, cet homme de grande envergure émet le désir de se spécialiser dans les plantes indigènes plutôt que naturalisées suite à l’observation d’un manque d’utilisation de ce type de plante dans les aménagements paysagers.

C’est à partir de cette grande ambition que la Pépinière Rustique évolue pour un environnement en santé au sein d’une équipe d’ingénieurs forestiers, d’architectes paysagistes, de technologues horticoles et d’horticulteurs.

Qu’est-ce que la Pépinière Rustique?

La Pépinière Rustique souhaite donner un deuxième souffle à la flore sauvage en prélevant les boutures, les semences ou les divisions à même la plante pour ensuite les reproduire en pépinière. Il est hors de question pour Benoit Bertrand d’extraire les plantes intégralement de leur milieu naturel. Environ 125 espèces de plantes de toutes sortes (grimpantes, herbacées, graminées et arbustes) sont désormais disponibles à cette pépinière avant-gardiste de la nature. Parmi celles-ci, on retrouve le quatre-temps, une plante ornementale parfaite pour les conditions des Laurentides, ainsi que le gingembre sauvage et la rudbeckie. Cet horticulteur d’expérience a une grande préférence pour les jardins au naturel créés à partir de ce que la nature peut lui offrir. Selon sa philosophie, il est important de restreindre les surfaces de gazon artificiel et de les troquer pour de magnifiques plantes indigènes, des arbres ou bien des arbustes.

On veut de la flore sauvage

La création d’espace semblable à celui des sous-bois permet de générer un lieu vivant, ombragé et un excellent climatiseur écologique. Ces espaces naturels permettent de restreindre la pollution de l’air, de l’eau et sonore. De plus, la flore sauvage étant très résistante s’accommode très bien avec le climat des Laurentides tout en limitant l’entretien et en collaborant à la formation d’habitats pour la faune. Les plantes indigènes offrent beaucoup plus à leur utilisateur qu’un jardin plus joli que celui de leur voisin. Les effets bénéfiques de ce type de plantes sont nombreux surtout lorsqu’elles sont plantées aux bons endroits.

Un coup de pouce aux algues bleues

Depuis quelques années, les lacs et les rivières sont contaminés par la dangereuse algue bleue. Se multipliant majoritairement en été dans les eaux riches en matières nutritives tel que le phosphore, les algues bleues peuvent provoquer des effets secondaires sur la santé des humains comme des irritations de la peau ou des yeux ainsi que des malaises intestinaux. Toutefois, les plantes indigènes permettent une meilleure végétalisation et stabilisation des rives. La naturalisation des berges est l’un des meilleurs moyens pour contrer la venue d’algues bleues dans nos cours d’eau. Seulement dans la région des Laurentides, cinquante-cinq plans d’eau sont ou ont été contaminés depuis l’été 2007.

Une expertise à votre service

La Pépinière Rustique de Saint-Adolphe-d’Howard offre à leur clientèle un service de solution clé en main à tous ceux et celles qui désirent protéger leurs rives. Ce service constitue dans un premier temps à l’analyse de la rive et de l’identification du problème. Ensuite, les experts de Pépinière Rustique proposeront une solution suivie d’un plan de restauration. La dernière étape de ce service se finalise par l’exécution des travaux de restauration. Les solutions clé en main permettent ainsi à monsieur et madame tout le monde de participer à un meilleur environnement.

La Pépinière Rustique

1614, chemin du village

Saint-Adolphe d’Howard

819-327-5296

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.