Jersey Day à A.-N.-M : la CSL rectifie les faits

Philippe Volek, 14 ans, est arrivé à l’école secondaire Augustin-Norbert-Morin de Sainte-Adèle jeudi matin avec un Jersey rouge et bleu du FC Barcelone pour souligner la Journée nationale du chandail. Une journée organisée pour commémorer les victimes de l’équipe de hockey des Broncos.
Jersey Day à A.-N.-M : la CSL rectifie les faits
Sandra Mathieu
Actualité

Tragique accident à Humboldt

La Commission scolaire des Laurentides (CSL) souhaite rectifier les faits véhiculés par la Presse canadienne le jeudi 12 avril en soirée concernant un élève de l’école secondaire Augustin-Norbert-Morin (A.-N.-M.) qui souhaitait commémorer le malheureux événement survenu en Saskatchewan.

Rappelons que le jeune de 14 ans, Philippe Volek, est arrivé à l’école le 11 avril dernier avec un Jersey rouge et bleu du FC Barcelone pour souligner la Journée nationale du chandail organisée pour commémorer les 16 victimes de l’accident.

La CSL tient à spécifier que l’élève n’a pas été suspendu pour avoir porté un chandail sportif.

La direction de l’école lui a demandé de revêtir un chandail arborant le logo de l’école, en proposant l’organisation d’un événement pour soutenir les victimes de l’équipe de hockey des Broncos lors d’une autre journée.

Il a refusé et est ensuite parti de l’école de son plein gré avec son père.

« Je suis très touché par la tragédie, confie Philippe Volek. Je prends l’autobus de Morin-Heights tous les jours et ce genre d’accident pourrait arriver n’importe où. On m’a tout simplement dit d’enlever le chandail ou de partir. Je trouve que l’école aurait pu démontrer plus d’ouverture et de compassion. »

« Le Jersey Day est un événement tout à fait noble qui semble avoir pris beaucoup d’ampleur dans les établissements scolaires à travers le Canada, mentionne Bernard Dufourd, directeur général de la CSL. Si l’école secondaire A.-N.-M avait été au fait de la tenue de cette journée spéciale, elle aurait bien sûr assoupli les règles pour l’espace d’une journée afin d’honorer les victimes du tragique incident à Humboldt. Cependant, une telle organisation doit se faire en concertation avec la direction de l’école en premier lieu afin de mobiliser le maximum d’élèves. »

Les élèves de l’école ont rendu hommage à leur façon, vendredi dernier à midi, aux victimes de Humboldt pendant une activité sportive.

Voir le commentaire (1)

1 commentaire

  1. Alain Daviault

    22 avril 2018 à 11 h 53 min

    Toute initiative favorisant l’agir des jeunes dans le milieu scolaire doit être validée par la direction,sinon le milieu de vie des jeunes seraient un lieu de pouvoir individuel déjà existant dans les groupes d’intimidateurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sandra Mathieu

Journaliste indépendante   Curieuse, passionnée et hyperactive, j’ai fait de la planète mon terrain de jeu et j’ai choisi les Laurentides comme pied à terre! Je multiplie les voyages, les aventures et les découvertes ici et ailleurs. J’aime ratisser les recoins de notre belle région. Je partage mes rencontres et les réponses à mes innombrables questions en mots et en images pour informer, inspirer et faire réfléchir. Détentrice d'un certificat en journalisme, d'une majeure en communications et d'une licence en management touristique, je cumule plus de 20 ans d'expérience dans les domaines des communications, du tourisme, de la gestion culturelle et de l'événementiel. Je collabore à Accès depuis près de trois ans.

[+] Plus dans Actualité

X