|

La liste d’attente pour les chirurgies a doublé durant la pandémie

Par France Poirier

En 2019, la région des Laurentides comptait 4 774 personnes en attente d’une chirurgie. En 2021, ce nombre était de 8 092. En date du mois de janvier 2022, 9 002 personnes étaient en attente d’une chirurgie.

Avec la situation qui s’améliore à la suite de la cinquième vague, signée Omicron, la reprise graduelle des activités de chirurgie se poursuit avec un taux d’activité actuelle de 80 % des salles d’opération pour l’ensemble des hôpitaux de la région. Deux cliniques médicales privées soutiennent également les activités de chirurgie afin de permettre au Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) des Laurentides d’atteindre ses objectifs.

Baisse des cas

Rosemonde Landry, présidente-directrice générale du CISSS, souligne la baisse des cas en milieu hospitalier. « On suit la tendance provinciale. En ayant moins de cas, on ajuste les soins et les services pour retourner le plus rapidement possible à la vie normale. »

« Dans les milieux de vie, nous avons 14 éclosions en date du 10 mars. Une centaine d’usagers sont atteints de la COVID-19, mais ça va en diminuant. La plupart sont peu ou pas malades grâce aux trois doses de vaccin reçues. On sait que dans la plupart des milieux de vie, la majorité des personnes ont reçu toutes les doses », souligne Jean-Philippe Cotton, président-directeur général adjoint.

Sylvain Pomerleau, directeur général adjoint, a quant à lui fait le point sur les hospitalisations. « Toujours en date du 10 mars, 16 patients hospitalisés étaient atteints de la COVID-19. De ce nombre, 12 étaient avec hospitalisations régulières, deux patients étaient aux soins intensifs et deux patients occupaient d’autre lits. »

Vaccination

« La couverture vaccinale de la région était très bonne avec 1 316 000 doses administrées. 90 % des 5 ans et plus ont reçu une dose, 86 % étaient adéquatement vaccinés et 68 % des 18 ans et plus ont reçu la dose de rappel. Dans le pic de la pandémie, on administrait 45 000 doses par semaine alors que maintenant, on est à un peu plus de 5 000 doses. Il s’agit d’une diminution normale », soutient Alain Jutras, directeur responsable de la vaccination.

La situation épidémiologique est à la baisse. Le taux de positivité des tests diminue. Les hospitalisations sont à la baisse. Dans la semaine du 25 février au 5 mars, on comptait 30 hospitalisations, alors qu’en janvier on était à 200 par semaine.

Bilan régional COVID-19 (2020-2022)

  • Cas confirmés : 69 329 cas dont 41 000 dans la 5e vague;
  • Hospitalisations : 2 848, dont 1 200 dans la 5e vague;
  • Décès : 696, dont les deux tiers des décès au cours de la 1re et 2e vague (période sans vaccins);
  • Éclosions : 1 517, plus importantes lors de la 2e vague (travail, scolaire et hébergement).

Portrait des chirurgies réalisées

*La donnée 2021-2022 est incomplète puisque l’année financière permettant de comparer les données se termine le 31 mars 2022.

 

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.