(Photo : Courtoisie)
Le conseiller Daniel Houde, la mairesse Nathalie Rochon, et les conseillères Pascale Auger et Diane Jeannotte quittent leur poste.
|

La mairesse et trois conseillers démissionnent

Par Simon Cordeau

Nathalie Rochon, mairesse de Piedmont, et les trois conseillers municipaux Pascale Auger, Diane Jeannotte et Daniel Houde ont annoncé jeudi, 17 mars, leur démission. « Il y a beaucoup trop de divergences dans nos méthodes de travail. Le climat était devenu malsain », explique Mme Rochon en entrevue.

Aux élections de novembre dernier, la mairesse et les six conseillers municipaux, se présentant sous la bannière Équipe Nathalie Rochon, ont tous été élus sans opposition. Mais il y a un mois, les conseillers Bernard Bouclin, Marival Gallant et Richard Valois, dont c’était le premier mandat, ont tourné le dos au parti de la mairesse. « C’était très difficile depuis le mois de novembre », indique toutefois Mme Rochon.

Même si un processus de médiation était débuté, la mairesse croit que travailler ensemble était devenu impossible. « C’est une décision très déchirante, mais aussi très réfléchie. On ne l’a pas prise à la légère. Ça fait déjà plusieurs mois qu’on y pense. » Mme Rochon a préféré ne pas commenter les détails du conflit entre les deux factions.

« Je dois agir avec intégrité, comme je l’ai toujours fait dans le passé. »

Les trois conseillers démissionnaires ont réagi par voie de communiqué. « Certaines façons de faire ne correspondent pas du tout à nos valeurs, soit celles que nous véhiculons depuis quatre ans déjà », mentionne Mme Auger. « On s’est présentés pour les bonnes raisons », affirme Mme Jeannotte. « On s’est engagés pour travailler dans un climat harmonieux », dit M. Houde.

Un mandat de quatre mois

Il s’agissait du second mandat des quatre élus démissionnaires. « Les citoyens nous ont fait confiance une deuxième fois, par acclamation. On était très appréciés. Nous avons reçu tellement de commentaires positifs à notre égard dans les derniers jours, qui viennent des citoyens, de notre communauté », indique Mme Rochon.

« Je pense qu’on a donné plus que notre 100 % pendant 4 ans et demi, toujours dans l’intérêt des citoyens. Être en politique, c’est un don de soi », continue-t-elle.

Mme Rochon indique que, malgré un court mandat de quatre mois, plusieurs promesses électorales sont déjà remplies. « On a terminé toute la programmation du centenaire, avec une chargée de projet qui va poursuivre. On a donné un terrain pour un nouveau CPE de 100 places. On a consolidé le parc du Chemin du Pont, qu’on a renommé le parc Constantineau. […] Quant aux finances de la ville, on a le taux de taxes le plus bas de la MRC et on laisse un surplus pour la prochaine administration. On part la tête haute. »

Mme Rochon restera en poste jusqu’à jeudi, 24 mars. Une séance extraordinaire du conseil municipal devrait avoir lieu d’ici là. Des élections partielles auront lieu prochainement pour combler les quatre postes laissés vacants.

« J’invite mes citoyens à s’impliquer dans leur municipalité qu’ils ont tant à cœur », appelle Mme Rochon.

Les deux plus hauts fonctionnaires quittent aussi

Hugo Allaire, directeur général et greffier de la municipalité, ainsi que Sylvie Dupuis, directrice générale adjointe et directrice des finances, ont également remis leur démission vendredi, 18 mars.

Les deux ont indiqué que ce sont des raisons personnelles qui ont motivé leur décision. M. Allaire restera en poste jusqu’au 2 mai afin d’effectuer une transition efficace et professionnelle. Les démarches pour assurer l’intérim sont déjà en cours, indique-t-on dans un communiqué. Lundi, M. Allaire n’a pas répondu à nos demandes d’entrevue.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.