Les feux en plein air seront permis

Les feux en plein air seront permis
Valérie Maynard
Actualité

Sainte-Anne-des-Lacs

La Ville de Sainte-Anne-des-Lacs présentera, lors de la séance municipale du 10 août, un nouveau projet de règlement visant à permettre les feux en plein air sur son territoire. Le projet a d’abord fait l’objet d’une consultation publique le 30 juillet dernier. Menée par le maire suppléant Sylvain Charron, devant une douzaine de citoyens, la consultation aura permis de comprendre que sans règlementation municipale spécifique, les feux en plein air demeurent interdits.

« Pour permettre les feux en plein air, la Municipalité doit d’abord adopter un règlement à cet effet », a expliqué M. Charron.

Le projet de règlement présenté stipule, entre autres, qu’il est interdit à toute personne de faire un feu en plein air « sans avoir demandé et obtenu préalablement de l’autorité compétente », en l’occurrence le directeur et les officiers du Service de sécurité incendie de la municipalité, « un permis émis en conformité avec les règlements municipaux en vigueur ».

Aucun permis ne sera cependant requis pour une aire de feu de moins de deux mètres carrés ou pour un feu dans un foyer extérieur conforme, ce qui représente facilement, selon les élus présents, « 90 % des feux ».

Le projet de règlement précise également qu’il est interdit de brûler « des déchets, des amas de feuilles, du foin, des pneus, des immondices, des ordures ou toute autre matière assimilable ».

De plus, un permis sera requis lorsqu’il y a plus d’un feu sur le même terrain, et ce, a précisé le conseiller municipal Serge Grégoire, « afin de limiter la fumée qui incommode les voisins ».

En vertu du nouveau règlement, le permis de brûlage sera valide pour une période n’excédant pas 14 jours et sera délivré sans frais.

Illégal depuis 40 ans!

Dans la salle, les réactions ont été nombreuses. « Je suis illégal depuis 40 ans », s’est exclamé un citoyen. Un autre a relevé le fait que les feux de feuilles, à l’automne, était pratique courante à Sainte-Anne-des-Lacs. « J’ai des quantités industrielles de feuilles à l’automne sur mon terrain et je les brûle depuis 40 ans. On n’est pas à Laval ou à Ville Lorraine ici. On a choisi de venir à la campagne. Ça vient avec des obligations et des responsabilités », a-t-il fait valoir.

Le conseiller Grégoire a répondu qu’il existait d’autres options que de brûler les feuilles, comme le déchiquetage et le compostage.

Par ailleurs, compte tenu de l’intention de compétence récemment exprimée par la MRC des Pays-d’en-Haut en matière de gestion des matières résiduelles, des bacs seront distribués aux citoyens afin de permettre le ramassage éventuel des feuilles.

Les citoyens sont invités à respecter les consignes de sécurité de la Sopfeu (Société de protection des forêts contre le feu) en tout temps, en visitant les sites Web de la Sopfeu et de la municipalité.

Mentionnons en terminant que le nouveau directeur du Service de la sécurité incendie, Alain Grégoire, dont l’entrée en fonction est prévue le 17 août, aura le pouvoir d’interdire ou faire éteindre tout feu situé sur le territoire de la municipalité lorsque la situation le requiert, et ce, en tout temps.

 

Cliquez pour ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

[+] Plus dans Actualité

X