pub de recyclage
À Mont-Tremblant, des élèves de 5e secondaire ont pu vivre une simulation d’accident majeur. (Crédit photo: Sûreté du Québec)
|

Les finissants bien préparés pour le bal

Par Marie-Catherine Goudreau

Les policiers de la Sûreté du Québec et du Service de police de Saint-Jérôme étaient de passage dans les écoles secondaires de la région au cours des dernières semaines, à l’approche du bal des finissants. L’objectif était de sensibiliser et d’éduquer les finissants aux conséquences de la conduite avec les facultés affaiblies.

À Saint-Jérôme, deux policiers en milieux scolaires, Daniel Racette et Sébastien Bertrand, ont commencé à diffuser des ateliers de prévention depuis la semaine dernière. Ceux-ci s’adressent aux étudiants de 5e secondaire. Le Centre de services scolaire de la Rivière-du-Nord a aussi collaboré pour l’activité.

Au cours des prochains jours, les policiers scolaires vont rencontrer plus de 40 classes. Ils seront en compagnie de deux experts du Service de police de Saint-Jérôme en reconnaissance de drogue. Il s’agit des agents Jonathan Blais et Alexandre Perreault. Les ateliers auront une durée de 75 minutes. Ils se feront sous forme d’animation en classe et suivi d’un « Jeu-questionnaire Questions-Réponses ».

Ailleurs dans les Laurentides, les étudiants en 5e secondaire des écoles Curé-Mercure, Augustin-Norbert-Morin, du collège Laurentien, de Sainte Agathe Academy et de la polyvalente des Monts ont participé à l’atelier d’animation « fêter sans perdre la tête ».

L’organisme communautaire en prévention des dépendances Tangage des Laurentides a chapeauté l’activité. Cela s’est fait en collaboration avec la Sûreté du Québec et l’organisme Mesures Alternatives des Vallées du Nord. L’objectif était d’informer les jeunes et de leur donner des alternatives pour un retour à la maison en toute sécurité.

Simulation d’accident

À Mont-Tremblant, les élèves de 5e secondaire de l’école Curé-Mercure ont pu vivre une simulation d’accident majeur. La Sûreté du Québec a organisé l’activité, en partenariat avec le Service de sécurité incendie de la Ville de Mont-Tremblant, les paramédicaux du groupe Paraxion et la direction de l’école secondaire Curé-Mercure. La simulation a eu lieu le vendredi 20 mai en avant-midi.

Une quinzaine d’intervenants d’urgence, soit des policiers, des pompiers et des paramédicaux, ont participé. La directrice de la maison des jeunes de Mont-Tremblant, Nathalie Charron, était aussi présente. Deux élèves en art dramatique de l’école secondaire Curé-Mercure faisaient aussi partie de cette démonstration d’accident de la route. La simulation impliquait un conducteur avec les facultés affaiblies qui a causé de graves blessures.

Mathieu Perreault a témoigné en tant que membre du Centre d’aide aux personnes traumatisées crâniennes et handicapées physiques des Laurentides. (Photo : Sûreté du Québec)

Au total, près d’une centaine de jeunes finissants de l’école secondaire Curé-Mercure ont assisté à la simulation aux allures réelles. Cette dernière ne les a pas laissés indifférents, affirment les policiers de la Sûreté du Québec.

À la suite de cette activité, les jeunes ont assisté à un témoignage d’un ancien élève membre du Centre d’aide aux personnes traumatisées crâniennes et handicapées physiques des Laurentides. Mathieu Perreault a témoigné de sa propre expérience. Il a ainsi sensibilisé les jeunes sur les problèmes que peuvent rencontrer les personnes traumatisées crâniennes et handicapées physiques à la suite d’un accident.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.