Les grands défis d’Alain Grégoire

Les grands défis d’Alain Grégoire
Valérie Maynard
Actualité

Directeur du Service de la sécurité incendie et de la sécurité civile

Officiellement en poste depuis le 17 août dernier à titre de directeur du Service de la sécurité incendie et de la sécurité civile de Sainte-Anne-des-Lacs (sa nomination a fait l’unanimité au sein du conseil municipal), Alain Grégoire est déjà à pied d’œuvre afin de mieux comprendre les enjeux auxquels fait actuellement face la municipalité. « Je dois me mettre au diapason pour savoir où on en est rendus dans tous les dossiers », a-t-il indiqué. Une rencontre avait lieu d’ailleurs avec les membres du conseil municipal le vendredi 21 août dernier.

Parmi les dossiers qui retiennent l’attention se trouve bien sûr la caserne de pompiers, effectivement terminée, mais toujours inutilisée en raison du litige qui oppose la Municipalité à l’entrepreneur qui en a assuré la construction (la mise en demeure envoyée à l’entrepreneur est assortie de la date du 31 août 2015).

Se trouve aussi la nouvelle règlementation encadrant les feux en plein air qui doit encore, à ce stade-ci, être entérinée par le conseil municipal et dont la gestion incombera au directeur du Service de la sécurité incendie. « C’est un règlement nécessaire qui va nous permettre de mieux gérer et même éviter les chicanes de voisins tout en axant sur la prévention des incendies », lance d’emblée celui qui aura le pouvoir d’interdire ou de faire éteindre tout feu situé sur le territoire de la municipalité lorsque la situation le requiert, et ce, en tout temps.

Parmi les autres dossiers qui commanderont une grande implication de la part du nouveau directeur se dresse celui sur la sécurité civile, la pierre angulaire du Service de la sécurité incendie, note-t-il, qui englobera la prévention, l’éducation, la sensibilisation et la gestion des impondérables de dame Nature. « Les pluies torrentielles qui endommagent nos routes, les vents forts qui brisent des arbres et occasionnent des pannes électriques, tout ça entre dans le cadre de la sécurité civile », détaille-t-il.

Collaboration régionale

Autre aspect de son travail, Alain Grégoire compte investir beaucoup de son temps sur la collaboration régionale. « J’en fais ma priorité personnelle », a-t-il fait savoir.

Travailler en étroite collaboration avec les autres municipalités de la MRC des Pays-d’en-Haut (dix municipalités, dix services de sécurité incendie), partager les expertises, les expériences, regrouper les achats lorsque c’est possible, mettre sur pied des activités de prévention qui rassembleront plusieurs services de la sécurité incendie, voilà autant d’éléments sur lesquels M. Grégoire entend miser. « On est une petite ville, mais on fait aussi partie d’un grand groupe. C’est justement pour ça que je souhaite m’impliquer encore davantage », a-t-il conclu.

Pompier volontaire depuis six ans et employé des travaux publics pendant trois ans, Alain Grégoire connaît bien le territoire de Sainte-Anne-des-Lacs. Sa nouvelle équipe de travail compte quatre lieutenants à temps partiel et 15 pompiers (sur appel). « C’est déjà une équipe solide, dont plusieurs sont des employés municipaux », indique-t-il. Ce qui facilite et accélère grandement le temps de réponse aux appels d’urgence, estime-t-il. Selon le schéma de couverture de risques en incendie de la MRC des Pays-d’en-Haut, le temps de réponse à un appel d’urgence incendie ne doit pas excéder 20 minutes. À Sainte-Anne-des-Lacs, il oscille présentement autour de 10 minutes.

Cliquez pour ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

[+] Plus dans Actualité

  • La demois’aile dévoile ses blogueuses

    École A.-N.-Morin Les 20 blogueuses sélectionnées pour le projet La deMOIs’aile à l’école A.-N.-Morin de Sainte-Adèle étaient...

  • Seconde vie

    Entretien avec Dominique Forget – Recyclerie des Matériaux Chronique affaires et économie «Un lieu sympa où acheter...

  • fin de vie : Le Grand Passage

    Et si la mort n’était pas une fin mais une continuation de la vie sous une autre...

  • Val-David : Grande marche pour le climat

    Au moment même où une grande marche aura lieu à Montréal, le samedi 10 novembre, une marche...

X