Les taxis électriques font leur apparition

Les taxis électriques font leur apparition
Valérie Maynard
Actualité

Institut du véhicule innovant à Saint-Jérôme

Alexandre Taillefer l’avait annoncé lors de son passage à Saint-Jérôme, en octobre dernier : l’industrie des taxis sera au premier rang des acheteurs des véhicules électriques québécois. Et l’Institut du véhicule innovant (IVI), situé à Saint-Jérôme, fera partie intégrante du processus. « L’électrification des transports constitue l’une des plus importantes opportunités économiques que le Québec ait croisées et l’IVI est définitivement un atout important pour la saisir », avait-il déclaré.

Un projet en évolution

Si l’entreprise imaginée par Alexandre Taillefer s’apprête à accueillir ses premiers clients, le travail de perfectionnement se poursuivra encore dans les prochains mois.

Durant cette phase de tests, l’IVI procédera à une série d’analyses, sur la base desquelles sera développé un modèle d’opération qui optimisera la performance des véhicules électriques, dans un contexte de taxi et, de surcroît, en regard des réalités climatiques de Montréal.

« Taxelco s’est tournée vers notre savoir-faire dans la filière des transports électriques, afin que nous puissions les accompagner durant les 18 mois du projet-pilote », a fait savoir François Adam, directeur général de l’IVI.

Plus précisément, le mandat consiste à conseiller l’équipe de Téo Taxi relativement à différents enjeux, dont la gestion de répartition de la flotte, la stratégie de recharge des véhicules et la mise en place des infrastructures nécessaires.

Pour y parvenir, les spécialistes de l’IVI ont équipé les voitures d’un système de suivi, duquel ils pourront extraire des données sur la consommation d’énergie et prendre la mesure des performances des trois modèles de véhicules en circulation (Kia Soul EV, Nissan Leaf, Tesla).

Cette opération leur permettra par ailleurs de se pencher sur le type, le nombre et l’emplacement des infrastructures de recharge privées, devant être implantées à travers la ville pour favoriser un meilleur rendement.

L’IVI veillera également à l’étude du vieillissement des batteries et à la formation des chauffeurs et des mécaniciens responsables de l’entretien.

Cliquez pour ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

[+] Plus dans Actualité

X