Ligne d’Hydro à Saint-Adolphe : Agnès Grondin reste prudente

Ligne d’Hydro à Saint-Adolphe : Agnès Grondin reste prudente
Isabelle Houle
Actualité

En campagne électorale, la nouvelle députée de la CAQ dans Argenteuil Agnès Grondin a promis de demander la suspension des travaux de la ligne d’Hydro-Québec à Saint-Adolphe-d’Howard. Elle constate aujourd’hui que ce projet pourrait être concrétisé sans trop de nuisance.

Agnès Grondin confirme avoir promis de faire pression auprès des instances concernées pour qu’Hydro-Québec cesse les travaux de la ligne électrique. Toutefois, selon elle, Hydro-Québec prend très au sérieux et étudie la situation.

« Je suis allée sur place pour examiner le pilone 51. Je dois dire qu’Hydro a fourni énormément d’efforts pour éviter de causer des dommages. Je reste tout de même inquiète. On ne peut contrôler la nature. Je me demande si, au printemps prochain, on ne sera pas aux prises avec des déversements et de l’érosion comme ce fut le cas cet été », déclare-t-elle. Elle ajoute avoir déjà établi des contacts avec les ministres de l’Environnement et des Ressources naturelles à ce sujet pour leur faire part de ses inquiétudes et celles des citoyens. « Il faut comprendre que ces ministres sont nouvellement en poste. Ils prendront connaissance du dossier après s’être installés. »

Mme Grondin croit, par ailleurs, que personne ne fait preuve de mauvaise foi dans cette histoire : « Je ne crois pas que les gens d’Hydro se soient levés un matin en se demandant comment ils pourraient créer de l’érosion dans la région. » Pourtant, quelques jours avant l’élection, son parti affirmait ceci : « Un gouvernement de la CAQ demandera la suspension des travaux de la ligne à Saint-Adolphe dès son arrivée. Un gouvernement de la CAQ s’assurera qu’une véritable consultation se tienne afin de permettre que tous les scénarios puissent véritablement être étudiés, notamment celui de l’enfouissement de la ligne sur le tronçon d’une route qui doit être refaite (…)  Les Laurentides ont pour principal atout ses paysages. Un gouvernement de la CAQ fera le nécessaire pour les préserver et les protéger, lorsque c’est possible. »

Experte en environnement

Rappelons-le, Agnès Grondin a œuvré pendant dix ans au sein du Conseil régional de l’environnement des Laurentides à titre de directrice.

Elle a notamment accompagné plusieurs municipalités dans le dossier des algues bleu-vert et des lacs.

Avant d’être élue, elle était aussi conseillère en environnement pour la MRC Argenteuil. Biologiste de formation, elle fait partie des membres fondateurs du bassin versant de la rivière du Nord.

Une foreuse creuse pour faire exploser le socle rocheux. PHOTO: courtoisie

Cliquez pour ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

[+] Plus dans Actualité

X