pub de recyclage
|

L’ITAQ inaugure son laboratoire en transport avancé

Par nathalie-deraspe

Mercredi dernier, l’Institut de transport avancé du Québec (ITAQ) a présenté officiellement son laboratoire de travail à un parterre formé de partenaires, de scientifiques, d’entrepreneurs et de représentants du monde politique.

Le projet d’une valeur de 5,4 M$ est financé en grande partie par le gouvernement du Québec et la Fondation canadienne pour l’innovation (4,2 M$). Le reste provient d’une vingtaine de partenaires financiers, dont Hydro-Québec.

La très grande majorité des gens présents lors de cette première canadienne provenaient du milieu entrepreneur.

Pour l’ingénieur et co-directeur de l’ITAQ, Hugo Marsolais, ce laboratoire constitue un concept unique en son genre. Entièrement pensé et conçu à même les locaux de Saint-Jérôme, cette plateforme de recherche n’est ni plus ni moins qu’un accélérateur d’innovation, dit-il. Les équipements technologiques dernier cri permettent de multiplier les approches de manière exponentielle. Dynamomètres, scanner laser, analyseur d’émissions polluantes, système de conception assisté par ordinateur, analyseur de puissance et d’efficacité énergétique, font partie des outils permettant d’imaginer les meilleurs bolides qui soient.

Véhicule modulaire

La plus grande curiosité de la journée fut sans contredit le dévoilement du véhicule générique d’essai. Un modèle évolutif, modulaire et standardisé, conçu spécifiquement pour valider les nombreuses composantes en transport avancé. Le véhicule est détachable en trois portions distinctes, ce qui facilite de beaucoup le travail. Chacun des modules comporte suffisamment d’espace pour accueillir un groupe motopropulseur ou tout autre composante automobile, qu’il s’agisse de batteries, de réservoir à carburant ou de groupe hydrogène. Ceux-ci sont disponibles en trois formats. La France se serait montrée extrêmement intéressée par l’approche sur papier, mais espère des modules aux tailles plus réduites. Hugo Marsolais précise toutefois que le véhicule générique d’essai peut s’adapter aux besoins du client et du modèle sous-compacte au VUS. L’idée du véhicule a germé il y a deux ans. L’École de technologie supérieure (ETS), Polytechnique, l’Université de Sherbrooke et l’Université McGill, ont collaboré au projet. Sa conception a été finalisée il y a un mois à peine.

Le directeur-général du Cégep, Serge Tessier, a souligné qu’un tel centre collégial de transfert de technologie est porteur pour son établissement. Plusieurs enseignants peuvent profiter de sa présence afin de travailler à des projets de recherche, a-t-il exprimé.

L’ITAQ a reçu de nombreuses distinctions par le passé, dont le prix du Génie innovateur de l’Ordre des ingénieurs du Québec en 2007 et le Challenge Bibendum de Paris en 2006.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.

Événements à venir

Aucun événement restant pour Juin