La mairesse de Wentworth-Nord, Mme Danielle Desjardins. (Photo : Archives)
|

Moratoire visant plusieurs mesures d’urbanisme

Par Luc Robert - Initiative de journalisme local

Le conseil municipal de Wentworth-Nord a décidé samedi dernier en séance extraordinaire de décréter un moratoire temporaire en matière d’urbanisme.

La mairesse Danielle Desjardins a soutenu que la ville a besoin de temps pour recadrer plusieurs aspects de son plan directeur.

« Nous avons adopté un règlement pour suspendre des mesures d’urbanisme. Pour le moment, il est interdit de créer des nouvelles routes ou allées véhiculaires, de procéder à de la location à court terme, ainsi que de procéder au développement de projets intégrés. Tout le monde tirait actuellement la couverte de son côté et le conseil a constaté qu’il est difficile de s’y retrouver », a souligné Mme Desjardins.

Collaboration avec les citoyens

Cette dernière entend procéder en deux temps pour la suite des choses.

« Dans un premier temps, nous allons tenir des consultations publiques séparées, car les besoins ne sont pas les mêmes. Je veux prendre le pouls des citoyens. Les promoteurs auront aussi leur rencontre avec nous. Il ne s’agit pas de les écarter. Au contraire, ils font partie de la solution. Mais nous devons rétablir des lignes directrices précises en urbanisme. »

Danielle Desjardins a constaté que les mêmes règlements ne concordent pas tout le temps, selon les interprétations des deux clans.

« Les préoccupations sont différentes et une demande peut être interprétée différemment par la population et par les promoteurs. Les membres du comité consultatif en urbanisme (CCU) s’arrachent les cheveux et soutiennent que la concordance d’un règlement à un autre n’est pas toujours claire. Ils hésitent dans plusieurs dossiers : ils veulent des règles claires et uniformes. Ça nous prendrait une grille d’analyse (comme à Saint-Sauveur) pour évaluer l’ensemble des dossiers. Sinon, des disparités et des interprétations peuvent entraîner de la confusion », a-t-elle déploré.

Des changements rapides

La première citoyenne ne veut pas entendre qu’elle refuse le progrès ou les projets sur son territoire.

« On a le droit de mettre notre plan d’urbanisme à jour aux 5 ans. Or, le nôtre date de 2017. On ne parle pas de refonte en profondeur, mais d’une mise à jour nécessaire, avec des modifications qui permettront un meilleur contrôle des critères. Il faut assumer la sécurité des gens de Wentworth-Nord dans nos mesures et décisions. Plusieurs municipalités ont procédé à un moratoire en urbanisme : Mont-Tremblant, Sainte-Anne-des-Lacs, Morin-Heights, Mirabel, Brownsburg et autres. Pourquoi ne pourrions-nous pas aussi recadrer nos procédures et moderniser certains règlements ? »

Mme Desjardins, qui a toujours été claire à l’effet qu’elle effectuera un seul mandat à la tête de la municipalité, ne veut pas perdre de temps.

« Je veux procéder aux consultations et aux améliorations du plan le plus tôt possible. Les projets en cours vont continuer. Ce sont les demandes actuelles et futures (de permis) qui sont gelées. Les promoteurs parlent beaucoup, mais ils nous soumettent rarement ensuite des documents selon les critères discutés. Des citoyens sont insatisfaits dans certains projets de développement et il faut y voir là. »

« Que l’on me comprenne bien : la plupart des développeurs ont une bonne volonté et posent de bons gestes. Mais la municipalité doit prendre le leadership en développement pour guider les autres. On doit accompagner l’ensemble des promoteurs et non devenir leurs serviteurs », a-t-elle insisté.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.