|

La nouvelle pyramide de Maslow

Par Jean-Patrice Desjardins

Chronique

L’année avance et, ayant promis de faire quelque chose de grand pour l’humanité avant la fin de 2016, j’ai décidé de moderniser la pyramide des besoins de Maslow. Un petit projet. Tout petit.

Durant les années 1940, le psychologue Abraham Maslow cherche à élaborer une théorie de la motivation.
En 1970, année exacte de ma naissance, il trace sa pyramide à cinq étages, une représentation de la hiérarchie des besoins.
Depuis, et résistant à toutes les réformes scolaires du Québec, l’outil est enseigné à l’école.
En bas de la pyramide, Maslow place les besoins physiologiques (faim, soif, sexualité, respiration, sommeil, élimination) comme étant primaires.
Suivent les besoins de sécurité, les besoins d’appartenance et d’amour (affection des autres), les besoins d’estime (confiance et respect de soi, appréciation des autres) et, au sommet de la pyramide, le besoin d’accomplissement de soi.
À bien y penser, les cinq étages tiennent le coup depuis 46 ans (tout comme la pyramide de Khéops depuis 4500 ans), mais j’ai vraiment le goût d’adapter la nomenclature pour la génération présente, celle qui ne peut vivre sans son téléphone portable ou sa tablette.
J’ajoute des étages!
Immédiatement, j’ajoute un autre étage en dessous des besoins physiologiques et j’ai nommé : l’accès WIFI! C’est vrai, que sommes-nous en 2016 sans accès à Internet? Comment trouver à manger sans l’application Google Maps ou un lieu pour dormir sans TripAdvisor?
Les besoins physiologiques? Rien à redire, sinon que pour mettre du beurre sur mon pain, j’ai trouvé un commanditaire pour cet étage : Microsoft.
On monte un peu et l’étage du besoin en sécurité sera nommé « espace antivirus Norton ».
On monte à l’étage des besoins en appartenance et, ici, ça se complique.
La plus grande question de notre époque : Mac ou PC?
Juste au-dessus arrivent les besoins d’estime et de confiance.
Comment se mesure l’appréciation des autres en 2016? Ben voyons, par le nombre de likes amassés lors de notre dernier changement de statut sur Facebook!
Au sommet de la pyramide, là j’hésite. Comment représenter l’accomplissement de soi?
Pour certains, c’est un gros signe de dollar. Pour d’autres, c’est courir le marathon.
Pour moi, c’est d’avoir réussi à moderniser cette pyramide qu’il faut connaître par cœur dans le cours Éthique et culture religieuse.
Ah oui, j’allais oublier la base fondamentale de cette pyramide : l’accès à une prise électrique pour recharger son appareil. Si vous ne voulez pas la voir s’écrouler.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

1 Comment

  1. Anloui Ahamada

    Et voilà le monde que nous vivons malheureusement 😥😥

    Reply

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.