pub de recyclage
(Photo : Ève Ménard)
1ère rangée de gauche à droite: Nadine Girault, Andrée Laforest et Sylvie D'Amours. 2e rangée de gauche à droite: Jean-Sébastien Thibault, Georges Décarie et Marc L’Heureux, préfet de la MRC des Laurentides et maire de la municipalité de Brébeuf.
|

Parc linéaire Le P’tit Train du Nord : 2 M$ pour son amélioration

Par Ève Ménard

En conférence de presse à la Place des citoyens à Sainte-Adèle le 15 juillet dernier, la ministre des Affaires municipales, Mme Andrée Laforest, a annoncé l’octroi d’une somme de 2 M$ pour le Parc linéaire Le P’tit Train du Nord. Il s’agit d’une somme qui s’inscrit dans un programme de 10 M$ de ce ministère pour améliorer les véloroutes du Québec.

 

« Les véloroutes qui ont été choisies, ce sont celles qui étaient le plus en demande et celles qui avaient le plus besoin de réparation, de réfection. C’est certain que Le P’tit Train du Nord, cela faisait des années que c’était demandé », indique Mme Laforest. « C’est vraiment bien que nous puissions faire l’annonce aujourd’hui parce qu’il y aura sûrement des retombées positives pour la reprise économique des Laurentides, ce à quoi nous pensons évidemment en cette période de pandémie », a-t-elle aussi souligné.

La ministre des Affaires municipales était accompagnée de la ministre responsable des Affaires autochtones, ministre responsable de la région des Laurentides et députée de Mirabel, Mme Sylvie D’Amours, de la ministre des Relations internationales et de la Francophonie, ministre de l’Immigration, de la Francisation et de l’Intégration et députée de Bertrand, Mme Nadine Girault, du président du Conseil des préfets et des élus de la région des Laurentides, M. Bruno Laroche, et du président de la Corporation du Parc linéaire Le P’tit Train du Nord, M. Georges Décarie.

Des améliorations nécessaires pour un attrait populaire

Mme Sylvie D’Amours a décrit le parc linéaire comme étant « la colonne verté-brale touristique des Laurentides » et s’est réjouie de l’annonce. « Avec la situation vécue dans les derniers mois, vous serez d’accord avec moi que nous avons besoin et continuerons d’avoir besoin d’une attraction comme celle-ci pour nous divertir », a-t-elle affirmé. « Par ce nouvel investissement, nous démontrons encore une fois que nous avons à cœur de promouvoir les saines habitudes de vie auprès de la population et de valoriser nos beaux milieux naturels exceptionnels au bénéfice des collectivités de toutes les régions », a pour sa part souligné Nadine Girault.

Jean-Sébastien Thibault, directeur général du Parc linéaire, a expliqué que le montant sera réparti entre les différentes MRC et utilisé selon leurs besoins respectifs. Par exemple, dans la MRC des Pays-d’en-Haut, l’argent servira notamment à réparer certains ponts et ponceaux et également au rechargement de poussière de roche afin d’améliorer le revêtement. « Cela nous permettra d’avoir un meilleur roulement et également d’avoir davantage d’utilisateurs. Donc c’est une très très bonne nouvelle parce que le P’tit Train du Nord est extrê-mement achalandé cet été et avec raison; nous avons un endroit magnifique », a indiqué la mairesse de Sainte-Adèle, Nadine Brière, au sujet de l’investissement et des améliorations qui en découleront.

Par ailleurs, M. Georges Décarie, président de la Corporation du Parc linéaire Le P’tit Train du Nord, a souligné le geste de solidarité de la MRC de Thérèse-Blainville qui a choisi de remettre sa part du montant aux MRC plus au nord.

Merci, mais…

Toutefois, Jean-Sébastien Thibault demeu-re nuancé devant ce nouvel investissement et souhaite remettre les choses en pers-pective. À cet effet, ce dernier précise que la rénovation et la restauration de l’infras-tructure a besoin de 20 à 25 M$ seulement pour la mettre à niveau. « Donc un grand merci, c’est clair, mais nous avons besoin d’un peu plus. » Il tient quand même à saluer cet élan et remarque une belle volonté d’entretenir et d’améliorer le Parc linéaire.

Lors de la conférence de presse, Mme Andrée Laforest avait souligné qu’il s’agissait « d’un début », alors que peut-on envisager pour la suite? « Nous commen-çons ici et c’est très bon; c’est quand même 2 M$. Nous allons voir maintenant jusqu’où nous pouvons aller parce qu’il
faut comprendre qu’il y a d’autres munici-palités qui le demandent aussi », a-t-elle précisé.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.

Événements à venir

Aucun événement restant pour Août