pub de recyclage
Projet de réserve naturelle au lac Saint-François-Xavier
|

Projet de réserve naturelle au lac Saint-François-Xavier

Par Luc Robert

Le conseil de Wentworth-Nord attribue un mandat à la Direction générale de la Municipalité pour entamer des négociations avec des groupes qui pourraient gérer la création d’une réserve naturelle, au lac Saint-François-Xavier.

Le projet a été proposé par le conseiller Eric Johnston et adopté par ses collègues. La réserve naturelle serait édifiée au sentier des Orphelins, une aire récréative importante pour la communauté locale.

« Les conclusions devront être présentées au conseil municipal d’ici le 31 mai 2022. Le territoire municipal contigu au sentier des Orphelins est très reluqué. Le projet est une bonne idée, car il y a trop de pression sur le lac Saint-François-Xavier. Il faut protéger ce milieu humide, dans la perspective des changements climatiques. Avec les pluies tropicales soudaines que nous recevons de nos jours, toutes les municipalités demeurent en alerte, surtout en bande riveraine », a analysé la mairesse de Wentworth-Nord, Mme Danielle Desjardins.

 

La mairesse de Wentworth-Nord, Mme Danielle Desjardins. Photo : Archives

 

Les « attendus que » de la résolution adoptée soulignent que le secteur du lac Saint-François-Xavier a déjà fait l’objet d’un développement résidentiel important; que tout terrain pourrait être vendu à tout moment à des promoteurs; que la Municipalité est en train de compléter un échange de terrain avec le domaine Saint-Victor et qu’elle disposera d’importants terrains situés entre le sentier des Orphelins et le lac Saint-François-Xavier (pour créer la réserve). Le conseil désire, par la même occasion, protéger à perpétuité les espaces verts existants contigus au lac Saint-François-Xavier.

Situation connue

Pour le préfet de la MRC des Pays-d’en-Haut et ancien maire de Wentworth-Nord pendant 24 ans, M. André Genest, la pression sur le plan d’eau ne date pas d’hier.

« Effectivement, il y a plus de 100 ans, lors de la subdivision des terrains, les proprios de l’époque ont pris les lots riverains. Les lots étaient limités à une grandeur de 25 par 100 pieds. À mon époque, un comité a été créé pour superviser ça, dans le cadre d’un bill privé. Au départ, trois rues étaient prévues. On a finalement décalé les terrains, et effectuer des échanges de lots », a-t-il détaillé.

« L’idée était de créer des terrains plus grands, de 200 par 200 pieds, idéalement d’un acre. On voulait permettre plus d’espace entre les voisins, mais aussi disposer de plus grands emplacements, favorisant l’installation de fosses septiques », a rappelé M. Genest.

La complexité des lieux se répercute aussi sur la vie des résidents. « Ici, 25 propriétés n’ont pas accès à une rue depuis leur terrain. Certains proprios doivent se rendre en bateau à leur résidence, d’autre par l’ancienne emprise ferroviaire. Il y a donc assez de monde qui s’inquiète, avec raison, de la pression exercée sur le lac. Il faut que ce soit un projet sérieux. »

Les conditions semblent propices à la création d’une telle réserve naturelle. « Ça semble une volonté de la population. Et à Wentworth-Nord, nous sommes favorisés par la grandeur des terres publiques. Aussi, nous profitons d’un bon étalement, avec seulement 9 habitants au kilomètre carré. Il fait bon vivre ici et l’initiative va en ce sens », a souligné M. Genest, toujours domicilié dans le secteur de Wentworth-Nord.

Soulignons par ailleurs qu’à la suite de la démission de la directrice générale et greffière, Mme Marie-France Matteau, le conseil municipal a entériné l’arrivée au même poste de Mme Véronique Cronier.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

1 Comment

  1. Parc Mont-Habitant

    Bravo pour votre réserve et espérons que les élu.e.s de Saint-Sauveur continuerons le Plan d’acquisition de terrain pour protéger à perpétuité les espaces verts.

    Reply

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.