pub de recyclage
(Photo : Bernard Franke)
|

P’tit Train du Nord : Chose dite, chose faite !

Par Production Accès

Les travaux ont commencé pour l’asphaltage du Parc linéaire le P’tit Train du Nord. Depuis le 31 août, ce sont 2,5 km qui sont maintenant revêtus d’asphalte, partant du km 36 (limite de la MRC des Laurentides) jusqu’au chemin de la Gare (Plage du Lac Raymond).

Les travaux se poursuivront dans ce secteur pour quelques semaines encore pour la mise à niveau des accotements. Le convoi de machinerie continuera les travaux vers le nord, selon la météo et la progression des opérations. Le rechargement et l’asphaltage de 2,7 km (du chemin de la Gare à la rue Mountain) sont présentement en cours (31 août au 4 septembre). Ces opérations se poursuivront la semaine prochaine sur 1,7 km entre la rue Mountain et la rue de l’Église.

Il est à noter qu’il n’y aura pas de travaux pour ce week-end et la fête du Travail.

Pour suivre les mises à jour, consultez : ptittraindunord.com/travaux-planifies

Photo : Bernard Franke

Photo : Bernard Franke

NOUVELLES SUGGÉRÉES

8 Comments

  1. Tibo

    Honteux

    Reply
  2. Marie-Eve Bouchard

    Très déçue de la chose. C’est d’une laideur et ça rétrécit la piste.

    Reply
  3. Louis Horvath

    Saviez-vous que ce projet n’a jamais eu l’aval du Ministère de l’environnement et de la Lutte aux Changements Climatiques (MELCC)? Il nous l’a dit lui-même! Saviez vous que le gouvernement provincial a subventionné ce projet à la hauteur de plus de 2,000,000$? En pleine pandémie et incertitude, dépenser une telle somme est un outrage. Je suis convaincu que chaque personne qui lit cet article peut suggérer un meilleur usage pour cet argent. Saviez-vous qu’une part du bitume répandu sur la piste vient des sables bitumineux, qui créent des bassins de décantation toxiques si grands qu’ils sont visibles de l’espace?
    D’AUTRE PART, l’argument principal pour mettre de l’asphalte sur cette piste était que la poussière de roche causait un sérieux problème. Or que trouve-t-on sous l’asphalte? Un épais tapis de roche concassée!
    DE PLUS, la MRC Laurentides a menti en disant que l’asphalte ne serait pas plus chaude que la poussière de roche. En comparant au thermomètre laser la température de l’asphalte de la rue et celle de la poussière de roche, on a trouvé un écart de plus de 12°C. L’écart avec de l’asphalte neuve sera beaucoup plus prononcé, causant des îlots de chaleur et nuisant à la faune.
    FINALEMENT, c’est notre compréhension que la vocation de cette piste est passée d’une piste partagée entre les usagers à une autoroute cyclable où les usagers doivent être toujours sur leur garde. Il est regrettable que la MRC ait utilisé la pandémie comme excuse pour ne pas écouter les 4000 citoyens / usagers opposés à ce projet.

    Reply
  4. M. Lefort

    Honteux! De mauvais goût … la population a été consultée? Je ne crois pas ……je doute de la qualité et de la durabilité des matériaux utilisés. Quelle gâchis ce sera après le prochain hiver.

    Reply
  5. Stef

    Il ne manquait plus que ça. Pas brillant votre idée on va se ramasser les patins à roues alignées et compagnies…..Bravo champion

    Reply
  6. Stéphane Cyr

    Arrêtez ça ce polluant là, j’ai jamais donné mon accord à ça

    Reply
  7. Karine Lavallee

    Un vrai gâchis, ce bétume dans un parc. Alors qu’on ne manque pas de km asphaltés au Québec pour les cyclistes de route ( fat-biked et truc-électriques) qui préfèrent ce revêtement de chaussée. C’est comme si tourisme Vélo-Québec s’était auto approprié ce parc sans considération pour les promeneurs, les joggers, les poussettes. Place à la vitesse, allez on défigure un parc et ce en 2020. On tasse les marcheurs et on pause des actions qui haussent la température du climat. Combien de semaines de moins de ski de fond avec ce recouvrement foncé?

    N.b. Je suis cycliste et j’utilise le tronçon sur 45 km fréquemment c’est mieux en poussière de roche.

    Il n’y a pas de lois qui empêchent l’augmentation des aires d’asphalte?

    Reply
  8. Sylvie Tremblay

    Aucun des “experts” ni des personnes en autorité responsables de ce projet n’a parlé de la richesse du paysage et de la perte qu’on subit en le défigurant de la sorte . On crée cette piste asphaltée qui n’a sa place qu’en banlieue ou milieu urbain et même là il se trouve des municipalités qui arrachent l’asphalte et se reverdissent. C’est ridicule! L’aspect bucolique de la piste en poussière de roches est un attrait en soi . On dit que l’asphalte est meilleure pour l’environnement que la poussière de roche! Et on nous a passé ce projet en catimini durant la pandémie, sans consultation citoyenne aucune. On nous dit qu’il y a eu des sondages mais montrez-nous l’échantillonnage car je ne connais aucun résident qui ait été sondé. En bout de ligne c’est une question de gros sous , on s’attend à plus d’achalandage, plus de subventions, supposément des coûts d’entretien moindres…Comme je ne suis pas fière d’être Québécoise face à cette vision à court terme et dépourvue de toute sensibilité.

    Reply

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.

Événements à venir

Aucun événement restant pour Août