Saint-Adolphe-d’Howard réclame une intervention rigoureuse d’Hydro-Québec

Saint-Adolphe-d’Howard réclame une intervention rigoureuse d’Hydro-Québec
Journal Accès
Actualité

Écoulements de sédiments dans ses lacs

Un cinquième épisode de sédimentation des lacs Massie et des Trois-Frères a été observé le 29 août, à Saint-Adolphe-d’Howard. Ces sédiments proviennent essentiellement d’un ruisseau attenant aux travaux d’aménagement des futurs pylônes 49 à 56 de la ligne à haute tension d’Hydro-Québec. La Munici-palité se préoccupe de l’ampleur et des répercussions de ces déversements sur son environnement et réclame une intervention rigoureuse et immédiate d’Hydro-Québec.

Dès la première coulée de sédiments observée par des citoyens de Saint-Adolphe le 6juillet, la Municipalité est intervenue auprès d’Hydro-Québec et du ministère de l’Environnement afin de signaler ces anomalies. La Municipalité demandait également à Hydro-Québec de voir à l’installation rapide de barrières à sédiments et autres mesures de rétention afin d’éviter tout nouvel épisode du même type.

Bien qu’Hydro-Québec ait mis en place certaines mesures de protection sur divers sites du chantier, les épisodes de sédimentation se sont répétés, causant chaque fois une turbidité importante des eaux des lacs Massie et des Trois-Frères. Selon la procédure prescrite par le ministère de l’Environnement, la Municipalité a rapidement communiqué avec Hydro-Québec et le ministère de l’Environnement à chaque épisode, en demandant que les mesures requises soient prises pour faire cesser les écoulements de sédiments.

Mesures insuffisantes

Les mesures de mitigation actuelles sont, selon la Municipalité, inefficaces et insuffisantes. D’autres moyens devront selon eux être mis en place rapidement afin d’empêcher la diffusion des sédiments dans les lacs de Saint-Adolphe.

«Nous comprenons difficilement que les précautions requises n’aient pas été installées dès le départ, signale le maire, Claude Charbonneau. Il s’agit d’un site fortement escarpé, fraîchement déboisé, traversé par un ruisseau qui se jette dans deux lacs. Nous sommes déçus de la façon dont une société telle Hydro-Québec, disposant de l’expertise et de la connaissance pour gérer de grands chantiers, en arrive à de tels résultats.»

La Municipalité s’inquiète des répercussions immédiates de ces charges de sédiments, mais également de la façon dont la situation évoluera avec le dégel et l’érosion. «C’est une situation très préoccupante, qui appelle une intervention sérieuse et immédiate », conclut le maire Charbonneau.

Le son de cloche d’Hydro-Québec

De son côté, par voie de communiqué envoyé le 30 août, Hydro-Québec assure qu’elle travaille sans relâche pour limiter les apports de sédiments.

«Nous allons poursuivre nos efforts visant la mise en place des mesures nécessaires pour éviter que nos travaux puissent contribuer à la présence de sédiments. Sur les 42 km du tracé de la ligne, 1 km pose des défis techniques plus grands en raison de pentes raides. Plusieurs mesures ont été prises pour maîtriser les écoulements de boue: stabilisation des pentes avec de l’ensemencement, installation de nombreuses barrières à sédiments ainsi que creusage de fossés et de bassins de sédimentation. Ces éléments sont solidifiés et renforcés lorsque nécessaire. La construction de pylônes sur un terrain aussi abrupt et accidenté présente des contraintes techniques supplémentaires. Un tel emplacement permet cependant de minimiser l’impact visuel de la ligne sur toute sa durée de vie.»

Cliquez pour ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

[+] Plus dans Actualité

  • La demois’aile dévoile ses blogueuses

    École A.-N.-Morin Les 20 blogueuses sélectionnées pour le projet La deMOIs’aile à l’école A.-N.-Morin de Sainte-Adèle étaient...

  • Seconde vie

    Entretien avec Dominique Forget – Recyclerie des Matériaux Chronique affaires et économie «Un lieu sympa où acheter...

  • fin de vie : Le Grand Passage

    Et si la mort n’était pas une fin mais une continuation de la vie sous une autre...

  • Val-David : Grande marche pour le climat

    Au moment même où une grande marche aura lieu à Montréal, le samedi 10 novembre, une marche...

X