pub de recyclage
(Photo : Nordy)
DJI_0670
|

Saint-Sauveur décrète un gel sur les nouveaux lotissements

Par Luc Robert

Le conseil de ville de Saint-Sauveur a déposé à sa séance du 21 février dernier un avis de motion visant à faire passer le lotissement de ses terrains résidentiels de 3 000 à 8 000 mètres carrés.

Cette mesure, qui doit passer encore plusieurs étapes avant d’être appliquée, entraîne pour le moment un gel des nouvelles subdivisions de terrains.

« L’avis de motion (règlement 222-76-2022) amende le règlement de zonage 222-2008, concernant la superficie minimale requise pour la création de tout nouveau lot à vocation résidentielle. Cela s’applique aux terrains non-desservis (égouts et aqueducs), pour les nouvelles subdivisions. Pour tout nouveau permis de lotissement, l’implantation est présentement gelée », a détaillé M. Jean Beaulieu, directeur-général à la Ville de Saint-Sauveur.

Il s’agit d’une mesure qui a connu du succès dans une municipalité voisine.« Le règlement est presque pareil à celui en vigueur à Morin-Heights. Les demandes de permis de lotissement de terrains plus petits déjà en cours devraient être corrects, avec le principe du droit acquis. Mais pour le moment, tout est en attente, avant la suite des choses », a poursuivi M. Beaulieu.

Pour sa part, le maire Jacques Gariépy a expliqué que le changement des superficies autorisées est loin d’être immédiat.

« Le règlement doit aller en première et deuxième lecture, et selon l’allure que ça prendra ensuite, peut-être en consultation publique s’il y a assez de signatures à un registre, avant de passer au vote final au conseil. Il s’agit de la volonté du conseil et l’idée suit son cours. »

Invité à préciser les raisons du possible règlement, M. Gariépy a été précis.

« Le but est de réduire la densité, en haussant la grandeur des terrains. Cela permettrait à la fois qu’il y ait moins de déboisement et un meilleur contrôle sur l’effet véhiculaire dans la municipalité. Pendant le gel, qui est en cours jusqu’à l’adoption du règlement, les discussions se poursuivent, afin de décider ce qui sera autorisé ou pas », a-t-il enchaîné.

Lors de certaines séances du conseil, l’automne dernier, des citoyens de longue date s’étaient plaints que « le Saint-Sauveur d’antan disparait graduellement, avec la multiplication des constructions, même en zones rurales et boisées ».

« Nous voulons rassurer nos citoyens, sécuriser les craintes de certains aînés : nous allons contrôler ça. Il reste seulement quelques terres à Saint-Sauveur », a évoqué le premier citoyen.

« On n’aura pas besoin d’intervenir pour les terres. Il n’y a pas de zonage vert ici, c’est zoné blanc partout à Saint-Sauveur. Il n’y a personne qui pourra passer devant la CPTAQ pour changer ça », a assuré M. Jean Beaulieu.

Réactions

Promoteurs, développeurs et contracteurs ne semblent pas heureux de l’orientation prise par la Ville, avec ce nouveau règlement.

« Cette motion soulève beaucoup d’inquiétudes et de frustrations auprès des promoteurs, car cela a pour effet de créer un gel sur tous les nouveaux projets de développement. On constate le désir et la mission du Parti sauverois, soit d’utiliser toute l’influence de ses conseillers majoritaires pour saboter l’administration en place. Si le règlement passe, cela causera des dommages collatéraux, qui risquent d’avoir des conséquences horribles sur notre développement économique », a prédit un intervenant du milieu qui a requis l’anonymat.

Quant à lui, le conseiller Luc Martel ne s’est pas défilé face aux prétentions de l’intervenant.

« Le conseil travaille ensemble là-dessus. Mais il n’y a pas de secret que nous voulons protéger le couvert forestier de la municipalité. Les idées en environnement du Parti sauverois seront graduellement poussées, aux séances du conseil, telles que nous les avons écrites dans notre prospectus. »

NOUVELLES SUGGÉRÉES

13 Comments

  1. Fabien Béland

    Les membres du Parti Sauverois honorent leur programme électoral pour lequel les citoyens ont voté en majorité. Leur désir est plutôt de répondre aux besoins et désirs des citoyens et le fait d’être majoritaire est un avantage pour mettre en application leur programme et bon pour la population de l’ancienne Paroisse. Voilà plus de 25 ans que les superficie de terrains sont fixées à 3 000 mètres carrés. Il fallait bien s’attendre un jour à une augmentation et il est temps de cesser les dommages.

    Les dommages qui seront évités par cette nouvelle mesure (réduire l’augmentation fulgurante de la circulation, assurer la conservation de la faune et de la flore, notre tranquillité, quiétude, qualité de notre air et de nos puits) pèsent fort sur la balance. J’invite l’intervenant anonyme se nommer et à dresser publiquement la liste des dommages collatéraux qu’il prédit.

    Bravo au nouveau conseil.

    Reply
    • sylvain boivin

      Bravo Fabien , je seconde ce commentaire !

      Reply
  2. Lysanne Routhier

    Je suis entièrement d’accord avec le commentaire de M. Béland!
    Bravo au conseil de Ville pour cette décision, que j’appuie à 100%, pour le bien-être de notre communauté et la préservation de nos belles forêts!

    Reply
  3. Francine Gareau

    J’appuie fortement l’ensemble des commentaires de Monsieur Fabien Béland.

    Reply
    • Francine Gareau

      N’oublions pas que les arbres sont les poumons de la planète. Nous serions bien idiots de se priver d’oxygène.

      Reply
  4. Stéphanie Bleau

    En tant que citoyenne, j’apprécie que le conseil tienne compte de la qualité de la vie des citoyens. Cette mesure va permettre de réduire la densité des habitations et par le fait même permettre de limiter l’augmentation de la circulation dans la ville.

    Reply
  5. Gaétan Allard

    Bravo au conseil de la ville pour cette belle initiative et vivement la légalisation de ce changement important pour l’avenir de notre belle ville et son cachet ! 👍

    Reply
  6. Pascale Trottier

    Bravo aux conseillers et à tous les citoyens qui sont allés voter à l’automne dernier pour permettre finalement un débat d’idées au conseil de ville. Quant à la personne « anonyme » qui porte des accusations graves. envers les nouveaux conseillers, il me semble que quelqu’un qui n’a pas le courage d’assumer ses mots ne mérite pas d’être cités. Le développement économique de St-Sauveur, ca va beaucoup plus loin que d’en mettre plein les poches des promoteurs et des constructeurs.

    Reply
    • Guyane-Élise Lacoste

      Bien d’accord. Quand a pas la colonne assez solide pour s’identifier… on ne mérite pas d’être cité et entendu. Je suis bien d’accord avec ce règlement… il est temps de protéger notre nature et nos espaces.

      Reply
  7. ALAIN DAVIAULT

    Porter une telle opinion doit découler d’une source valide et d’un signataire.

    Reply
  8. Louise Bonsejour

    Bonne idée, mais le gel va provoquer une onde de choc et une forte pression dans les autres municipalités de la MRC. Encore une fois, Gariepy regarde son nombril et n’a pas de vision globale pour la région. Si les promoteurs ne peuvent pas faire d’argent à st-sauveur ils vont vouloir développer alentour.
    Il fait quoi le préfet afin de voir à un plan d’ensemble. Il est temps qu’on arrête de chacun se regarder et qu’on travaille de concert afin de protéger notre MRC.

    Reply
  9. Luc Mclaughlin

    Je suis d’accord avec cette mesure. On vient s’installer dans le Nord pour avoir de l’espace et la forêt. Je ne comprends pas pourquoi le journal Accès publie un commentaire de quelqu’un qui demande l’anonymat.

    Reply
  10. Yoan Hudon

    Enfin un parti (Sauverois) qui est à l’écoute de ses citoyens, plutôt qu’à l’écoute de « d’intervenants anonyme du milieu » qui n’ont que pour intérêt de s’en mettent pleins les poches et qui, dans la grande majorité des cas, n’habitent même pas notre ville.

    La protection des espaces verts, la non-densification et la creation d’un réseau de Plein Air digne de ce nom doivent être au coeur des priorités de nos élus. Nous sommes entouré de villes sensibles à ces aspects, allons donc dans cette direction, c’est l’avenir et c’est tout à fait compatible avec un développement économique prospère. Il faut juste penser autrement.

    Reply

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.

Événements à venir

Aucun événement restant pour Juin