(Photo : Archives)
| Par Simon Cordeau

Sainte-Adèle adopte son budget 2022

Le conseil municipal de Sainte-Adèle a adopté un budget équilibré de 32 615 900 $ pour l’année 2022, lors d’une séance extraordinaire, lundi 17 janvier.

L’objectif était de maintenir la qualité des services et un taux de taxation « le plus bas possible », tout en poursuivant l’entretien des infrastructures, qui ont grand besoin d’investissements. La mairesse, Michèle Lalonde, s’est réjouie d’y être parvenue, malgré le contexte d’incertitude économique. « Nous sommes tous un peu fébriles. C’est notre premier budget, et on a travaillé fort », a-t-elle annoncé au début de la séance. « Il y a beaucoup d’incompressibles et peu de marge de manœuvre pour de nouveaux projets : on parle de 2 ou 4 %, peut-être 5 % du budget », a précisé Mme Lalonde.

Taxes

Pour les taxes foncières, le taux de base passe de 0,6920 $ à 0,7128 $ par 100 $ d’évaluation. Pour une résidence d’une valeur moyenne de 286 900 $, cela signifie une augmentation de 2,14 % si elle bénéficie de deux services, de 0,47 % pour un seul service, et de 1,25 % pour aucun service.

Cette variation est due à un rééquilibrage des dépenses entre les services d’aqueduc et d’égout, a expliqué le directeur général de la Ville, Simon Filiatreault.

Comme par les années précédentes, les citoyens pourront payer leur compte de taxes en 6 versements sans intérêts.

Faits saillants

Parmi les faits saillants du budget, on note d’abord un investissement dans l’hygiène du milieu, avec la création d’une équipe de préventionnistes, la reprise de la gestion des sites d’assainissement des eaux par la Ville, l’adhésion de la Ville au partenariat culturel avec la MRC (annoncée en décembre), la mise en place de fêtes de quartier et la reconduction de la Baladèle. « La culture fait partie de nos engagements lors de la campagne électorale. […] On veut créer une vie de quartier, un sentiment d’appartenance à Sainte-Adèle et une fierté », a souligné Mme Lalonde.

Ce sera également la première année d’opérations du Centre sportif des Pays-d’en-Haut, dont l’ouverture officielle est prévue en septembre prochain.

Programme triennal d’immobilisations

La Ville a également adopté son Programme triennal d’immobilisations (PTI) pour les années 2022-2023-2024.

Dès cette année, les investissements concerneront la construction d’un trottoir sur le boulevard de Sainte-Adèle, qui liera l’école Augustin-Norbert-Morin, le nouveau Centre sportif et la rue Valiquette, ainsi que la rénovation du garage municipal et du chalet d’accueil de la plage Jean-Guy-Caron.

En 2022, on note aussi la réfection de l’aqueduc, des égouts, de la chaussée et des trottoirs sur les rues Valiquette sud et Maurice-Aveline; la réfection de la chaussée et du drainage de la rue Deauville, entre le chemin Pierre-Péladeau et la rue des Malards, ainsi que de la rue et du croissant Chantovent; la réfection du pont Riverdale et du ponceau de décharge du lac Renaud; et l’aménagement du nouvel écocentre.

La construction d’une nouvelle caserne de pompiers est prévue en 2024, mais est conditionnelle à l’obtention de subventions. Cependant, des réparations « urgentes et importantes » seront faites cette année à la présente caserne de pompiers.

Dette

Au 31 décembre 2021, la dette de Sainte-Adèle due par ses citoyens s’élève à 40 383 693 $, et 15 % des dépenses de la Ville vont aux frais de financement et au remboursement de capital. Bien que la dette soit imposante, la mairesse a précisé que la situation n’était pas « catastrophique », tant que ce ratio n’augmentait pas. Par ailleurs, la dette a diminué d’environ 1 million de dollars par rapport au 31 décembre 2020, s’est réjouie Mme Lalonde.

Chemin Pierre-Péladeau

Lors de la séance ordinaire, le conseil municipal a adopté une demande auprès du ministère des Transports du Québec (MTQ), pour réduire la limite de vitesse sur le chemin Pierre-Péladeau à 70 km/h jusqu’à la frontière avec la Ville de Sainte-Marguerite-du-Lac-Masson.

« On s’est fait beaucoup poser la question en campagne électorale, et il y avait eu une pétition de plus de 200 noms auprès des citoyens. La mairesse de Sainte-Marguerite refusait à l’époque, mais maintenant, il y a un nouveau conseil municipal. J’ai eu l’occasion de parler avec les maires de Sainte-Marguerite et d’Estérel. Ils vont adopter une résolution dans leur conseil pour nous appuyer. J’ai bon espoir que, dans ce contexte-là, le MTQ acquiesce à notre demande », a expliqué la mairesse, Mme Lalonde.

Partager l'article

NOUVELLES SUGGÉRÉES

2 Comments

  1. Guy J.J.P. Lafond

    Merci.
    Et poursuivons nos efforts pour développer les Laurentides de manière propre, honnête et transparente.

    Souhaitons-nous tous une année 2022 tournée vers un avenir qui continuera de nous procurer des vies saines et aussi une belle biodiversité dans nos forêts et nos cours d’eau.

    À +,
    @:-)

    Reply
  2. Pierre Lafond

    Merci au conseiller Pierre Lafond pour la réduction de vitesse sur Pierre Péladeau

    Reply

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.