pub de recyclage
(Photo : Brigitte Thomas)
IMG_0856
|

Suspects à identifier dans 2 incendies criminels

Par Luc Robert

La Sûreté du Québec (SQ) demande l’aide de la population, afin d’identifier deux suspects impliqués dans des incendies criminels survenus au cours des dernières semaines dans les MRC des Pays-d’en-Haut et d’Argenteuil.

Selon la SQ, peu avant minuit le mardi 8 février dernier, deux véhicules stationnés dans une entrée privée du chemin du Lac Louisa, à Wentworth-Nord, ont été incendiés à proximité d’une demeure.

« L’enquête tend à démontrer que deux suspects, portant des vêtements de couleurs foncés, pourraient s’être présentés (sur les lieux) à bord d’un véhicule de marque Cadillac, modèle SRX gris », a décrit la SQ dans un communiqué.

Cet événement pourrait être relié à un autre sinistre, survenu cette fois le mardi 1er mars, vers 4h du matin, à un bâtiment commercial du 1818, route du Nord, à Brownsburg-Chatham.

« Dans le cas du 2e incendie, on parle d’une Honda noire, avec possiblement un silencieux bruyant. On a près de 700 000 $ de dommages. C’est hallucinant d’être confronté à toutes ces pertes », a confié M. Pierre Gagné, propriétaire des Excavations Gagné et Fils Ltée.

Les limiers provinciaux ne croient pas au hasard des deux brasiers, peu espacés dans le temps. « Selon les informations recueillies jusqu’à maintenant, certains éléments démontrent que ces dossiers pourraient être reliés. Toute information pouvant permettre de retracer ces individus ou qui fournirait des informations relatives aux événements mentionnés, peut être communiquée en toute confidentialité à la Centrale de l’information criminelle de la Sûreté du Québec, au 1 800 659-4264 », a précisé le corps policier.

Le bâtiment du 1818, route du Nord (route 327) abritait divers commerces à Brownsburg-Chatham. Photo : Brigitte Thomas

Risques de décès

N’eut été de la présence d’esprit du 2e voisin des Gagné, témoin du sinistre à leur maison privée, la famille aurait pu périr.

« Je ne remercierai jamais assez ce voisin de nous avoir réveillés. J’ai utilisé une pelle hydraulique de 16 tonnes pour déplacer en vitesse deux de nos véhicules, intentionnellement incendiés. Cela a permis d’éviter le pire, bien que le revêtement extérieur de la maison ait fondu », a poursuivi M. Gagné.

Ce dernier espère que la division des crimes majeurs de la SQ viendra à bout de cet épineux dossier.

« Nous possédons une entreprise d’excavation familiale, qui appartenait à mon père et que je lèguerai à mon fils. J’arrive à la 60e année et on a toujours eu un bon nom dans le milieu. Beaucoup de nos clients sont devenus des amis. Notre bureau était sur la coche et très utile. On a toujours fait notre petite affaire et on n’a jamais déranger les autres. C’est inconcevable d’être intimidé ainsi. On espère que la SQ trouvera les responsables des deux événements criminels », a ajouté Pierre Gagné.

Photo : Brigitte Thomas

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.