|

Tout va bien!

Par Production Accès

Selon la direction

Depuis cet été, le conseil de l’Ouvroir s’est doté d’une nouvelle présidente, Mme Cécile Nantel. Cette dernière nous explique qu’elle cumule plusieurs années d’expérience en tant que directrice dans un magasin de grande surface ainsi que plusieurs années comme bénévole à l’Ouvroir.

 

Notez que dès son entrée en fonction, un Guide du Bénévole ainsi qu’un Code d’éthique ont été produits, remis et expliqués à tous les bénévoles « afin de baliser et valoriser leur implication quotidienne auprès de la clientèle ».

Selon madame Nantel les changements ont provoqué quelques insatisfactions, mais la directrice considère qu’en général tout se passe très bien. «  Nos bénévoles sont heureux et de bonne humeur et les clients sont très contents. L’ambiance à l’ouvroir est excellente », affirme-t-elle.

Cécile Nantel rappelle que plusieurs démarches ont été faites auprès des différents partenaires de l’Ouvroir afin de solliciter leur contribution à ce projet social qui concerne tant les aînés que les plus jeunes.

De nouveaux tapis ont été installés, une nouvelle enseigne verra bientôt le jour, de nouveaux bénévoles ont été sollicités. « Madame Marguerite Blais, ministre des Aînés, nous a même fait l’honneur de sa visite dernièrement. Et on ne peut minimiser l’énorme travail fait par la présidente sortante, Mme Irène Théroux. Avec ses 83 ans bien sonnés, elle a donné plus de 22 ans de son temps et ce, à temps plein pour le bien-être de ses concitoyens. En se retirant de la présidence, Mme Théroux a souhaité poursuivre son bénévolat à titre de trésorière », souligne madame Nantel.

Cette année, l’Ouvroir a remis un montant de 185 000 $ à plusieurs organismes qui comptent sur les dons pour aider la communauté : Moisson Laurentides; Soupe & Compagnie; Garde-Manger des Pays-d ’en-Haut; Fondation de l’Hôpital St-Jérôme; Fondation Médicale des Laurentides; Croix-Rouge Laurentides; Entraide bénévole des Pays-d ’en-Haut et plusieurs autres.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

1 Comment

  1. Mireille Desjardins

    Mon mari et moi sommes bénévoles depuis septembre dernier à l’Ouvroir de St-Sauveur. Au départ, nous pensions n’y donner qu’une journée mais nous y sommes 2 à 3 jours-semaine depuis le premier jour. Voir de près le travail effectué par ces bénévoles est inimaginable. Voir le dévouement, la rigueur consacrée au triage, les préparatifs de chacune des responsables d’un “département” pour la vente d’un jeudi aux deux semaines, vivre l’entraide et l’humour qui sont au rendez-vous à chaque occasion qui se présente. Ces dames et messieurs, dont certains d’un âge respectable, nous ont conquis mon mari et moi. Continuez d’y apporter vos dons, ils sont indispensables à l’oeuvre.

    Reply

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.