pub de recyclage
(Photo : Courtoisie)
L’école secondaire Augustin-Norbert-Morin, à Sainte-Adèle.
|

Une rentrée sportive malgré tout

Par Marie-Catherine Goudreau

Programmes Sport-Études

Plusieurs écoles dans les Laurentides offrent des programmes Sport-Études ou de concentration. Ces derniers demandent une organisation plus compliquée qu’à l’habitude, mais les directions s’adaptent bien à cette situation.

 

L’école secondaire Augustin-Norbert-Morin, à Sainte-Adèle, est bien connue pour ses programmes de concentration en sport, notamment de ski, danse, basketball et soccer. « Il y a nécessairement plusieurs défis reliés aux mesures provenant de la Santé publique et nous avons dû faire des choix déchirants. Celles-ci [les mesures] nous dirigent vers une organisation scolaire différente qu’à l’habitude, du moins pour la prochaine année scolaire. La situation sera réévaluée en vue de la prochaine année scolaire », soulève la directrice de l’école, Isabelle Nareau.

Ajustements pour certains programmes

Les profils Soccer et Basketball étaient possibles avant puisqu’on mélangeait les élèves de différents niveaux pour créer les groupes. Cette année, cette manière de procéder ne sera plus réalisable, car les groupes doivent rester fermés selon le plan annoncé par le gouvernement québécois pour la rentrée scolaire. La directrice affirme toutefois que ces programmes seront modifiés en un choix de cours multisport, exceptionnellement pour cette année.

En ce qui a trait au programme Ski-Études, l’école est toujours en attente à savoir si les centres de ski pourront ouvrir à nouveau cet hiver. « Pour ce qui est du programme Danse-Études, nous avons pu assurer une organisation scolaire permettant parallèlement le choix des mathématiques et des sciences. Il y aura cependant une réduction du nombre de cours de danse en 4e et en 5e secondaire », précise Mme Nareau.

Au Centre de services scolaire de la Rivière-du-Nord (CSSRDN), c’est la polyvalente de Saint-Jérôme qui offre des programmes Sport-Études. La coordonnatrice aux communications du CSSRDN, Mélanie Dufort, nous a affirmé que tous les programmes prévus pour cette année seront offerts, alors qu’ils sont organisés selon le principe de groupes fermés. D’autant plus que l’accès aux installations sportives est permis par le gouvernement, à l’exception des sports de combat qui entraînent plus de contraintes. « Nous sommes en attente des directives du ministère relativement aux sports de combat, comme le Taekwondo. Néanmoins, ce programme Sport-Études pourra quand même être offert dans le respect des consignes en vigueur, c’est-à-dire sans affrontement pour le moment », explique Mme Dufort.

Comme la majorité des sports se déroulent à l’Institut régional des sports de Saint-Jérôme, un centre sportif qui possède plusieurs plateaux sportifs, l’organisation des sports pour faire respecter les consignes sanitaires est donc plus facile pour la polyvalente.

Soulagement pour les élèves

Les élèves pratiquant des sports dans le cadre scolaire étaient soulagés de savoir qu’ils pourraient retrouver ce quotidien, mais surtout retrouver les amis qui les accompagnent. « Bien que la majorité des élèves ont déjà repris l’entrainement, les élèves ont très hâte de revenir à l’école, notamment pour le volet social », soutient la coordonnatrice aux communications du CSSRDN. Pour l’école Augustin-Norbert-Morin, la direction a choisi d’offrir les cours en mode présentiel pour les élèves de la 1ière à la 5ième secondaire puisque selon la directrice, « il est clairement démontré que les cours en présentiel génèrent un plus grand taux de réussite chez les élèves. »

Quelques statistiques …

Selon une étude réalisée durant la période 2018-2019 :

1 jeune de moins de 18 ans sur 5 a été actif durant l’année

36% des jeunes de moins de 18 ans sont considérés comme moyennement actifs

26% des jeunes entre 12 et 17 ans sont très peu actifs, alors que c’est 32% pour les enfants entre 6 et 11 ans

Les barrières pour la pratique d’activités physiques :

Le manque d’amis avec qui pratiquer l’activité

Le coût trop élevé

La peur de se blesser

Les motivations

La recherche de sensations fortes

La possibilité de se dépasserou performer

Source : Institut de la statistique du Québec

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.