pub de recyclage
(Photo : Marie-Catherine Goudreau)
Saint-Hippolyte_Vue
|

Grande gagnante de la migration interrégionale

Par Marie-Catherine Goudreau

La région des Laurentides est celle qui a le plus profité de la migration interrégionale parmi toutes les régions du Québec, pour une dixième année consécutive, selon l’Institut de la statistique du Québec.

Ces échanges migratoires ont engendré une hausse de la population dans les MRC de la région. La MRC des Pays-d’en-Haut a enregistré une augmentation de la population de 3,85 % en 2020-2021. La MRC d’Argenteuil a quant à elle vu sa population augmenter de 3,34 %. Par ailleurs, toutes les MRC des Laurentides ont enregistré des gains cette année, ce qui est « plutôt rare », selon l’Institut.

Plusieurs facteurs expliquent la hausse des migrations interrégionales. Par exemple, certaines personnes pourraient être retournées dans leur région d’origine pour s’établir près de leur famille ou certains jeunes adultes pourraient être retournés vivre chez leurs parents. D’autres pourraient aussi avoir décidé de s’établir dans leur résidence secondaire, alors que certains pourraient avoir décidé de changer de milieu de vie.

232 000
Nombre de personnes qui ont changé de région administrative au Québec au cours de l’année 2020-2021, soit 2,8 % de la population.

Gagnants et perdants

« La région des Laurentides sort gagnante de ses échanges migratoires avec les autres régions du Québec et ses gains ont tendance à s’accroître depuis quelques années », peut-on lire dans le bilan démographique du Québec.

On observe ce mouvement migratoire chez tous les groupes d’âge, à l’exception des 20-24 ans. L’âge moyen est de 43,1 ans en 2021 dans la région, ce qui est semblable à l’âge moyen du Québec. La région enregistre aussi plus de naissances que de décès.

Quant à la ville de Montréal, elle a accueilli plus de 30 000 personnes, mais en a perdu plus de 78 000. Cela représente un déficit de -2,56 %. « Le déficit de la dernière année est de loin le plus important enregistré depuis […] 2001-2002 », souligne-t-on dans le rapport.

Saint-Hippolyte
Plus forte variation de la population

La ville de Saint-Hippolyte a enregistré la plus grande variation de sa population au Québec avec une augmentation de 5,9 %, selon un article publié dans La Presse. Il s’agit de la ville qui a le plus profité des mouvements de la population engendrés par la pandémie. Elle est suivie de près par Bromont, Chelsea, Saint-Lin-Laurentides
et Contrecoeur.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.