pub de recyclage
|

Un lapin pour la zoothérapie

Par France Poirier

La résidence pour aînés la Grive au Petit Bonheur de Saint-Jérôme a fait l’acquisition d’un lapin qui est rapidement devenu la mascotte auprès des résidents.

 

Dans un but de faire de la zoothérapie durant la période difficile de la pandémie, la propriétaire Valérie Pilon a décidé de se procurer un lapin dès la première semaine du confinement. « C’est un animal indépendant qui ne demande pas trop de soin. De plus, il vit dans une cage et à l’extérieur. »

COVID la gripette

Le lapin a été baptisé COVID la gripette. « J’ai toujours su que la zoothérapie et l’exercice étaient des excellents antidépresseurs naturels. Il est important d’occuper le cerveau pour ne pas tomber dans l’ennui. Les résidents aiment bien notre nouvelle pensionnaire », souligne madame Pilon.

À part des poissons, c’est le premier animal que l’on retrouve à la résidence. « Gripette fait maintenant partie de la famille. On a fait un jardin pour lui donner une alimentation bio », ajoute la propriétaire.

Elle nous raconte que les résidents vont voir Gripette dans son palace tous les jours. Ils la flattent et lui parlent. « Gripette a un harnais, ainsi les résidents peuvent la promener dans la cour. Je crois sincèrement qu’elle est notre force dans les moments plus difficiles », soutient Valérie Pilon.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.