|

Hugues Néron : La restauration à l’ère d’une pandémie

Par Production Accès

Hugues Néron, propriétaire du Saint-Sau Pub Gourmand et de la Microbrasserie Shawbridge, et son équipe, se sont adaptés très rapidement afin de poursuivre leurs services d’une manière différente en attente d’une réouverture des restaurants qui pourrait se faire attendre pour encore de nombreuses semaines.

 

D’entrée de jeu, le propriétaire souligne que depuis vendredi le 1er mai, le petit magasin du Saint-Sau Pub Gourmand est ouvert et permet de vendre des produits comme des plats préparés, de la charcuterie, de la bière ou des pâtisseries. Cette ouverture a permis aussi de ramener 10 employés au travail et de faire de la livraison.

6 582 pizzas vendues

Du côté de la Microbrasserie Shawbridge, une nouvelle gamme de pizzas surgelés a notamment été développée et se vend à présent dans une vingtaine d’épiceries, m’explique Hugues Néron. « On l’a développé en 10 jours. On est très fière et ça fonctionne très très bien. On a vendu 6 582 pizzas les deux premières semaines ». La microbrasserie située à Prévost fait aussi de la livraison et a participé à la mise sur pied de Coudes à coudes, cette initiative d’achat local de plusieurs entreprises de Prévost.

S’adapter à la nouvelle réalité

« On s’est adapté pour un long confinement. […] Je ne m’attends pas vraiment à ce que les restaurants recommencent avant le 15 juin et ça va être avec soit 25 ou 50% de la capacité pour respecter la distanciation sociale. Donc, il a fallu qu’on se renouvèle en faisant davantage un métier d’épicier et en faisant de l’agroalimentaire », indique Hugues Néron.

Le propriétaire souligne que certains défis se sont bien sûr manifestés depuis le début du confinement. « Nos ventes de bière ont été très affectées les trois premières semaines parce que les gens achetaient plutôt des produits de première nécessité et regardaient beaucoup les prix. Maintenant, on a lancé une super promo auprès de nos épiciers. On fait des super prix pour que notre bière soit plus abordable. Les ventes sont vraiment reparties. Ça fait deux semaines d’affilée qu’on vend plus de 150 caisses de 24 », affirme-t-il.

Des salles à manger transformées

Même si l’ouverture des restaurants ne risquent pas de survenir très bientôt, Hugues Néron prépare tout de même certains scénarios. « On se prépare à rouvrir avec beaucoup moins de gens. On va mettre une table sur deux probablement. […] On va sûrement être obligé de mettre une personne de garde à la porte; poser les bonnes questions, s’assurer que les gens ne sont pas malades, qu’ils respectent la distanciation. »

Le propriétaire reconnaît bien sûr qu’il s’agira d’une « année très difficile ». Or, il est prêt à adapter ses services et reste optimiste qu’éventuellement, on reviendra à la vie normale. « J’espère qu’on va retrouver la chaleur humaine bientôt! » 

NOUVELLES SUGGÉRÉES

4 Comments

  1. Carole Barrette

    Bravo pour vos initiatives, aussi j’ai eu la chance de me procurer de vos pizza, les produits utilisés pour la confection est de qualité et j’adore le goût. Félicitation à toute votre équipe et bonne continuité.

    Reply
  2. Madeleine Martel

    Bravo pour votre initiative. J’adore vos produits de la charcuterie Shawbride, j’irai probablement m’en chercher une mais 70 ans et plus oblige, on ne doit pas magasiner trop!!

    Reply
  3. Nicole porlier

    Et bien…c sur que le jour ou on va pouvoir descendre au camping, on va faire un détour…..

    Reply
  4. Râton Laveur

    De tout coeur

    Reply

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.