Amal’Gamme – une belle histoire

Amal’Gamme – une belle histoire
Martine Laval
Culture

Un secret trop bien gardé

Un secret bien gardé et pourtant un grand privilège pour nous, gens des Laurentides!

Depuis plus d’un an, j’assiste aux spectacles de Diffusions Ammal’Gamme et chaque fois je suis impressionnée par le calibre des artistes.

Comment arrive-t-on à faire venir autant de vedettes de calibre international spectacle après spectacle, et qu’est-ce qui attire ces artistes qui parcourent les grandes scènes du monde, à se produire en l’église Saint-François-Xavier de Prévost?

Qui sont ces gens derrière cette merveilleuse programmation qui proposent des spectacles qu’on ne retrouve même pas à Montréal?

 

Deux mélomanes jamais assouvis

Je vous présente Francine Allain et Yvan Gladu, deux mélomanes jamais assouvis. Depuis 1984 au Centre culturel et communautaire de Prévost et depuis deux ans à la Salle de l’église Saint-François-Xavier, le couple

Allain-Gladu nous fait vivre des soirées de musique inoubliables, ici, et à la portée de toutes les bourses. Les spectateurs viennent d’aussi loin que la Rive-sud, Montréal et l’Outaouais, pour assister à des concerts qui ne sont présentés nulle part ailleurs.

 

Qui sont donc ces gens qui organisent de tels événements culturels?

Dans le petit Café 4 sucres sur la 117, nous nous rencontrons en toute simplicité, afin de satisfaire ma curiosité.

 

Francine Allain et Yvan Gladu sont un «vieux couple» comme ils s’amusent à le dire. Rencontrés à l’université en Technologie médicale, elle en hématologie, lui en biochimie, il y a de cela des lustres, une passion leur était commune: celle de la musique. Yvan l’a toujours aimée, mais ne l’a jamais pratiquée, «un peu comme la vertu» lance-t-il, avec cette pointe d’humour si spontanée qu’on retrouve lors de chacune des présentations de spectacle de Diffusions Amal’Gamme où il lance ses «pichenottes d’humour» un peu pince-sans-rire, mais toujours drôle ou cocasse. Francine a quant à elle, pratiqué jeune plusieurs arts: chant, ballet, piano, dessin, peinture, sans en choisir un en particulier. Mais à huit ans, elle est touchée dans l’âme par son premier «long jeu»: le Concerto #1 de Tchaïkovsy.

 

En 1992, Francine et Yvan deviennent membres fondateurs avec une trentaine d’autres personnes, du groupe choral Musikus Vivace. Ils y ont chanté de la musique sacrée pendant plus de 15 ans et Yvan y retourne encore à l’occasion.

Naissance de Diffusions Amal’Gamme

Entre-temps, le couple Allain-Gladu prend la cause culturelle de Prévost à coeur, en organisant des événements musicaux dans le Centre culturel et communautaire menacé de démolition. En 1984, l’ancienne école anglaise de l’endroit sera sauvée par un groupe de citoyens, à condition qu’on y présente des activités culturelles. Le défi est lancé. Graduellement, il s’y est donc donné des spectacles ainsi qu’à l’église voisine, où Louis Lortie, célèbre pianiste québécois de renommée internationale, a d’ailleurs présenté deux concerts.

En 1994, le Ministère de la culture reconnaît le Centre culturel et communautaire de Prévost comme diffuseur des arts de la scène. En 2002, l’organisme prend le nom de Diffusions Amal’Gamme, affirmant ainsi sa mission de diffuseurs de spectacles musicaux.

Depuis deux ans, les concerts se donnent uniquement en l’église Saint-François-Xavier de Prévost, à raison d’une vingtaine de spectacles répartis de septembre à juin.

Grâce à des bénévoles dévoués, la salle se monte et se démonte pour passer de l’église où se donne la messe dominicale, à la salle de spectacles où se donnent les concerts les plus surprenants. L’acoustique de la salle est bonne. Elle est organisée par des professionnels du son qui ont à coeur de mettre en valeur l’oeuvre de l’artiste sur scène.

Chaque spectacle peut accueillir jusqu’à 160 spectateurs. Les performances débutent assidûment à l’heure indiquée, durent environ 2 1/2h, comprennent un entracte d’une vingtaine de minutes durant laquelle des petits biscuits vous sont gracieusement offerts (!) et un service de bar se met en branle. C’est d’une convivialité et d’un charme indéniable. C’est ça, la vie sympathique et chaleureuse des petites municipalités.

 

Le secret révélé

Ça y est! Nous arrivons à la révélation du secret. Qu’est-ce qui peut bien attirer autant d’artistes de renom à venir et revenir se produire dans ce lieu simple et discret?

«Certes pas le cachet, moindre que celui auquel ils sont habitués», de répondre M. Gladu. «C’est la qualité d’écoute des spectateurs, la proximité avec le public et leur accueil chaleureux que ces artistes apprécient ici» de confirmer fièrement Mme Allain.

Vous avez entendu parler de Stéphane Tétreault dernièrement, aux nouvelles? Le jeune

violoncelliste qui s’est vu offrir par une mécène, un violoncelle Stradivarius de 6 millions de $? Il était de la programmation de Diffusions Amal’Gamme l’an dernier, invité en tant que jeune virtuose. Je l’ai vu à quelques pieds de moi au mois d’avril, exprimer son amour de la musique au coeur de l’église Saint-François-Xavier.

Lucille Chung qui s’illustre sur les plus grandes scènes du monde a fait partie des deux dernières programmations. Madame Chung, qui vit à New York, n’a donné qu’un seul spectacle au Québec cette année, et c’est à Prévost!

Wonny Song, pianiste prodige dont un concert n’attend pas l’autre à travers le monde, s’est arrêté ici le temps de nous émerveiller!

Et la virtuosité démesurée du pianiste-compositeur Matt Herskowitz! «On n’a pas besoin de courir après, il nous a lui-même demandé de revenir l’an prochain!» s’exclame Francine Allain souriante de fierté.

Attendez d’écouter le premier disque de U Swing qui sortira en avril!

La musique Klezmer de Kleztory!

Les musiciens du groupe Aveladeen qui nous ont présenté des extraits de leur nouvel album avant tout le monde, en nous faisant littéralement gigoter sur nos chaises!

Ou encore l’éblouissant accordéoniste Vladimir Sidorov, un habitué; Sergeï Trofanov et son violon qui nous fait pleurer de joie…

Vous ne savez pas ce que vous manquez, de quoi vous vous privez! Tout ça à un prix si raisonnable (une vingtaine de $), sans problèmes de trafic ou de stationnement automobile et si près de chez vous! Je ne comprends toujours pas… On manque de culture de qualité dans les Laurentides? Pardon???

 

 

Cliquez pour ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

[+] Plus dans Culture

X