(Photo : gracieuseté)
François Fillion fera le vernissage de son exposition le 17 novembre à St-Adolphe-d’Howard.
|

François Fillion nous amène au cœur de lui-même

Par Production Accès

Artiste peintre intuitif, François Fillion invite le grand public à venir le rencontrer lors de son vernissage Reconnexion qui se déroulera le 17 novembre, de 13h à 19h. Mettant en scène l’unicité de son talent et son originalité, il charmera les amoureux des arts visuels par son style fantaisiste et abstrait.

 

C’est le temps de cette seule journée que le public pourra venir voir l’artiste à l’œuvre et admirer ses tableaux qui seront exposés au bistro culturel  L’Ange Vagabond, situé au1818 Chemin du village, à St-Adolphe-d’Howard.

Exposition, causerie, vernissage, création d’une toile sur place, 5 à 7, lancement de ses ateliers de peinture intuitive et prix de présence sont les ingrédients de l’événement que François Fillion est en train de concocter afin de nous servir un enrichissant tête-à-tête avec lui. Une découverte époustouflante pour les uns et une redécouverte pour les autres. « Ça me stimule, répond l’artiste lorsqu’on lui demande comment il se sent à l’approche de ce vernissage. Je trouve ça excitant parce que dernièrement j’ai fait plusieurs  toiles et ça sortait bien. Je suis en pleine  préparation ».

La peinture selon Fillion

Pour François Fillion, peindre est un voyage au cœur de soi et une reconnexion. Il suffit d’ailleurs de poser le regard sur ses œuvres pour capter toute la profondeur et la sensibilité qui transperce chacun de ses coups de pinceau. Nous nous faisons aspirer par l’intensité des couleurs et des émotions que l’on peut voir fourmiller à l’intérieur de ses tableaux. « Quand je fais mes toiles, j’y vais vraiment comme ça vient. Je ne me pose aucune question. Je vais là où mon  pinceau veut aller et cela crée quelque chose », explique François.

L’événement permettra aux gens de mieux connaître l’artiste qui partagera son cheminement et son expérience. « Je vais parler de moi, de choses personnelles que j’ai vécues, des moments où je n’étais pas connecté et comment j’apprends à me reconnecter, comment la peinture me permet de développer  plus de confiance en moi et d’assurance », dévoile-t-il.

Un défi audacieux

En reproduisant le portrait de Mona Lisa dans un style fantaisiste, François Fillion a mis en œuvre sa créativité, son originalité et son audace. « C’est une amie qui m’a lancé le défi de la peindre. Tout de suite, j’ai vu La Joconde avec les cheveux un peu comme des plumes. Dans ma tête, je la voyais  abstraite et c’est ce que j’ai fait. Je l’ai vu intérieurement avant de la faire », affirme François. Léonard de Vinci, ce grand artiste et génie avant-gardiste du 15e siècle, serait sûrement émerveillé devant le style anticonformiste de François Fillion.

Enfin, fier de son œuvre, cet artiste de Saint-Sauveur songe à récidiver avec d’autres personnalités. Reste à savoir quels visages apparaitront sous son pinceau fantaisiste… « Je ne sais pas encore », répond-il lorsqu’on lui pose la question. Chose certaine, il nous surprendra une fois de plus lors d’une exposition future!

NOUVELLES SUGGÉRÉES

3 Comments

  1. Louise Bonhomme

    Je connais François, depuis 6 mois, j’ai vécu une
    très belle expérience à notre vernissage de Montréal..c’est un homme à l’écoute, simple et agréable à côtoyer..🥰

    Reply
  2. Jojo

    Superbe création à decouvrir xxx

    Reply
  3. Jojo

    Superbe à découvrir

    Reply

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.