(Photo : Michel Grenier, Instagram)
JC Surette sera de la première soirée, mardi prochain.
|

Le Bistro Show accueillera des soirées humoristiques

Par Simon Cordeau

Tous les deuxièmes mardis du mois à 19h30, des soirées humoristiques auront lieu au Bistro Show, à Sainte-Marguerite-du-Lac-Masson. La première se tiendra le 12 avril prochain.

L’idée vient de Jeanrémy Boulet-Giroux, un passionné d’humour. « J’ai habité à Montréal une couple d’années. J’adorais aller dans des soirées d’humour. Mais ça fait deux ans que je suis dans les Laurentides, et il n’y avait pas grand-chose. Le Bistro Show a une belle salle à Sainte-Marguerite. Donc j’ai parlé avec le propriétaire, et on a décidé de se lancer là-dedans », explique-t-il.

Les soirées seront animées par Dom Babin, finissant de l’école de l’humour. Celui-ci recevra trois humoristes invités par soirée. « Deux humoristes feront 15 minutes, et un fera 30 minutes. JC Surette sera de la première soirée. Il vient de l’Acadie et faisait les premières parties de Louis-Josée Houde. Ça va être un très bon show », s’enthousiasme Jeanrémy.

Dom Babin animera les soirées humoristiques. Crédit : Instagram

Se mettre en danger

Jeanrémy veut rendre accessible le milieu de l’humour, en pleine effervescence, aux gens de la région. « En ce moment, c’est en train d’exploser. Avant, les humoristes étaient soit pas connus, soit des rock stars. Maintenant, il y a une classe moyenne en humour, des gens qui gagneraient beaucoup à être connus du public. Je veux que cette soirée-là soit un certain tremplin pour les artistes. »

Par ailleurs, Jeanrémy préfère ces soirées plus intimes, dans des salles plus petites, aux spectacles dans un théâtre rempli. « C’est la beauté des soirées de rodage, où les humoristes expérimentent. Il peut y avoir des bouts improvisés qui sont hilarants, et d’autres blagues qui vont mourir là, parce que c’est la troisième fois que l’humoriste l’essaie et qu’elle ne marche pas. Dans une soirée de rodage, tu fais partie du processus de création. Ta présence et ton appréciation guident l’humoriste, alors qu’il se met en danger. J’aime cette petite insécurité », explique Jeanrémy avec une pointe d’excitation.

« C’est tellement plaisant d’aller voir travailler des artistes. Quand je les regarde sur scène, j’ai beaucoup d’admiration. Les meilleurs ils sont, plus ç’a l’air facile, mais plus ils ont travaillé fort », poursuit-il.

Décrocher

Pour assurer le succès de son projet, Jeanrémy a même suivi une formation en autoproduction de soirées humoristiques. « Je voulais comprendre comment ça fonctionne derrière le rideau. On veut offrir aux humoristes au moins le standard, mais on vise un peu plus, pour rehausser le standard autant que possible. »

C’est pourquoi les billets se vendront 20 $ chacun. « Ce n’est pas si cher. À Montréal, ça coûterait 10 $, mais ici, les humoristes sont payés plus, parce qu’ils ont à investir plus de temps à venir à Sainte-Marguerite », explique Jeanrémy.

Il espère que ces soirées permettront aussi aux gens de sortir du quotidien. « Il y a quelque chose de vraiment apaisant et de rafraîchissant à passer une soirée avec ses amis, et d’avoir un humoriste qui nous fait réfléchir, qui nous montre des choses sous un nouvel angle, ou qui est super absurde et niaiseux. Ça fait vraiment du bien de décrocher de manière saine, de rire. »

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.