Au Patriote : Cyrano de Bergera, au delà de la beauté, les mots d’amour

Le triangle amoureux: Cyrano (Hugo Giroux), Christian (Guillaume Champoux) et la belle Roxane (Mélanie Pilon)
Au Patriote : Cyrano de Bergera, au delà de la beauté, les mots d’amour
Martine Laval
Culture

Le grand classique de la littérature française écrit par Edmond Rostand sera joué sur les planches du Théâtre Le Patriote, à Sainte-Agathe, le 26 octobre. Dans une version raccourcie de trois heures et demie à une heure et demie respectueuse du style de l’auteur, Cyrano, Roxane et Christian déploieront leur triangle amoureux composé de l’illusion que provoquent les mots d’amour.

Toujours égal à lui-même dans sa mission de rendre le théâtre accessible à tous, Martin Lavigne offre une fois de plus une façon géniale de présenter l’un des plus grands classiques de la littérature française.

De la même manière qu’il crée ses Rendez-vous amoureux, une soirée théâtrale composée des plus beaux extraits et des scènes les plus significatives des pièces d’auteurs de tous genres, le directeur artistique de La Comédie Humaine réalise une fois de plus l’exploit de monter un grand classique en se permettant, dans le plus grand respect de l’œuvre, d’en couper les scènes désuètes pour n’en sortir que le meilleur et le plus significatif pour les auditeurs du 21e siècle.

Dans l’expression de soi, à travers l’élégance du langage tout en alexandrins de l’époque, le rythme de l’œuvre demeure et les propos résonnent encore aujourd’hui.

Complexe physique, manque d’estime de soi, besoin de ressentir et d’exprimer son amour, savoir prendre sa place, attrait de la beauté, poids et sens des mots, tous ces sujets traversent le temps et sont encore et toujours d’actualité.

Des rôles athlétiques

Pour Mélanie Pilon, jouer le rôle de Roxane est son plus grand défi des quinze dernières années. «Roxane est une précieuse qui est attirée par la beauté et aime les jeux d’esprit, la poésie. L’incarner est un défi sur tous les plans pour une actrice, et la pièce au complet est un spectacle athlétique! », confie celle qui revient sur les planches après cinq ans d’absence.

Pour Hugo Giroux, qui a lui-même eu un complexe au sujet de son nez très jeune, le rôle de Cyrano arrive dans sa vie comme un rêve qui se réalise. «Lors des auditions pour la pièce, il était clair pour moi que je n’accepterais rien d’autre que le rôle de Cyrano! avoue-t-il humblement. C’est un personnage plus grand que nature qui transforme son affliction en talent. Le rôle demande à la fois prestance, sensibilité, force et fragilité. Il se défend des attaques à sa laideur par le talent et la puissance de ses mots (en parlant de l’olympique tirade sur son nez).

Quant à Michèle Deslauriers, qui met en scène ce chef-d’œuvre de la littérature: «La parole devient un personnage qui fait ressortir à travers le jeu des acteurs toute l’élégance, le romantisme et le courage de l’époque. Les changements de décor sont ingénieux et Martin Lavigne a une fois de plus accompli un travail extraordinaire pour écourter la pièce pour en faire ressortir l’essentiel.»

www.theatrepatriote.com

Cliquez pour ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

[+] Plus dans Culture

X