Un Lincoln plus grand que nature

Un Lincoln plus grand que nature
Thomas Gallenne
Culture

Cinéma

Daniel Day-Lewis a remporté l’Oscar 2013 du meilleur acteur masculin à Los Angeles dimanche soir, son troisième en carrière, inscrivant du même coup un record dans les annales hollywoodiennes. Et il ne l’a pas volé, tant son incarnation du président Abraham Lincoln est bluffante.

Pièce d’anthologie du septième art, leçon d’histoire servie sur grand écran? Le temps dira la place que prendra le dernier film de Steven Spielberg dans l’histoire du cinéma. La période de l’histoire des États-Unis que dépeint le film, se situe très exactement à un moment critique, charnière de cette jeune démocratie: celle entourant le vote du 13e amendement de la Constitution, lequel va sceller à tout jamais le sort de l’esclavage dans un pays déchiré dans une guerre civile, opposant les états confédérés du Nord, et ceux – sécessionnistes – du Sud.

 

Day-Lewis est bien sûr entouré d’une brochette d’acteurs de haut vol, (Sally Field, David Strathaim et Tommy Lee Jones entre autres), et sert une leçon de jeu d’acteur: il est Lincoln!

 

À voir absolument.

 

Présentement à l’affiche au Cinéma Pine.

 

Cliquez pour ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Thomas Gallenne

Directeur de l'information

[+] Plus dans Culture

X