|

Une société secrète à Saint-Sauveur…

Par Production Accès

Il y a quelque temps, il vint à la connaissance du journal Accès, de façon tout à fait fortuite, qu’il y avait un groupe d’hommes et de femmes qui se réunissaient régulièrement et de façon tacite dans un local aménagé pour des fins particulières mystérieuses dans un contexte cabalistique, sinon initiatique, dans des locaux propriété de la ville de Saint-Sauveur.

Cette société secrète inconnue pour presque tous les sauverois, réservée aux initiés, à une élite choisie profite d’une date précise récurrente pour tenir des réunions bien à l’abri des indiscrets sous la protection de certaines hautes autorités administratives municipales sauveroise qui ferment les yeux sur leurs activités. Ces dits rites de passage obligés et secrets demeurant à l’intérieur des actes de la dite société, le tout dans la discrétion et la retenue la plus complète.

Leurs réunions sont l’occasion pour bon nombre d’entre eux de s’affirmer et prôner des discours engagés sur des sujets divers, complexes et particulièrement élaborés que le commun des mortels à peine à imaginer et dont les conséquences sont menaçantes.

Une des caractéristiques de cette société ou cercle d’initiés, est qu’il y a plus de femmes que d’hommes.

Bien qu’ils se réunissent pendant la journée, les rumeurs s’accentuant quant aux fins exactes de ces réunions dont les échos à peine perceptibles nous sont parvenus malgré que cette société existe depuis une dizaine d’années à Saint-Sauveur même, et qu’elle a survécu malgré bien des écueils, dissimulée à l’ombre de leurs réunions écartant ainsi toute connaissance exacte de leurs réunions ou toute enquête sérieuse, ce qui leur a permis de survivre malgré tous les questionnements.

Alors que l’on entend ad nauseam les mots éthique et transparence, il est inquiétant de prendre conscience qu’aucun élu n’a daigné répondre à nos appels téléphoniques.

Ce n’est que par une méthode régulièrement adoptée par les escouades spécialisées policières que nous avons réussi à nous introduire auprès de ce groupe tendancieux pour pouvoir enfin briser ce silence des dix dernières années.

Pour ce faire, l’auteur de l’article a adopté l’attitude d’un sympathisant à leurs idées particulières, s’affichant ouvertement et même outrageusement, selon certains, en affichant un comportement bizarre et déroutant, au mépris du regard de ses connaissances et amis.

Ce sacrifice porta fruit car il se fit repérer par un de ces personnages évanescent, à l’affût de nouveaux adeptes. La première réunion fut particulièrement difficile malgré que la date et l’endroit lui aient été aisément communiqués.

Lorsqu’il pénétra dans leur sanctuaire tout semblait baigner dans un aura difficile à cerner, les gens apparaissants normaux pour qui n’étaient pas attentifs, et mêmes certains, affables.

Pourtant il ne devait prendre conscience de l’accès à la connaissance que quelque temps après les premiers rites présentés par une grande prêtresse, et c’est alors que l’auteur eut accès au secret de la société.

Elles se réunissaient pour discuter des livres que ses membres avaient lus, que d’autres proposaient comme sujet de discussion, le tout dans une atmosphère détendue d‘un cercle de lecture.

Il s’agissait du cercle de lecture de Saint-Sauveur qui de bonne grâce dévoila au nouveau membre que j‘étais, les dernières trouvailles de sa dernière réunion mensuelle…

Voici les livres, les secrets du cercle, maintenant révéler au grand public:
– Entre la poire et le fromage, comment un proverbe peut raconter l’histoire, de Massimo Montanari aux éditions Agnès Viénot.
– Géopolitique d’une ambition inuite: le Québec face à son destin nordique, d’Éric Canobbio chez Septentrion.
– J’habite une ville, de Pierre Perrault à l’Hexagone.
– L’énigme du retour, Prix Médicis, de Dany Laferrière aux éditions du Boréal.
– Les pantoufles du samouraï, de Patrick Cauvin chez Plon.

Pour en savoir plus: Bibliothèque de la ville de Saint-Sauveur, au code secret (!): 450-227-2669

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.