pub de recyclage
|

Gestion parasitaire lors d’un déménagement

Par lpbw

Lors d’un déménagement, des parasites peuvent passer d’un logement à l’autre si vous ne faites pas attention à ne pas les amener avec vous. Vous pouvez aussi découvrir la présence de parasites dans votre nouveau logement. Dans tous les cas, prendre le temps d’exécuter quelques actions de gestion parasitaire peut vous éviter de grands désagréments.

Examiner ce que vous emmenez dans vos valises

Votre literie, vos meubles, votre matelas peuvent contenir des parasites qui profitent de votre déménagement pour envahir un nouveau lieu. Avant de partir, prenez le temps de tout examiner pour détecter les signes d’une infestation. Les boîtes remisées depuis longtemps doivent aussi faire l’objet d’une attention particulière. Si vous repérez la présence de parasites, prenez les mesures nécessaires pour les exterminer avant de changer d’adresse, il serait naïf d’espérer que le problème se résoudra de lui-même en déplaçant vos biens.

Inspecter les nouveaux lieux

Avant d’ouvrir vos boîtes ou, encore mieux, avant même de les déposer dans votre nouveau logement, il est utile d’inspecter les différentes pièces pour repérer les signes d’infestation. Une lampe de poche est un outil pratique pour examiner les moulures, les fissures et les fentes. Passez l’aspirateur dans toutes les pièces et dans chaque recoin est aussi un moyen de se débarrasser des insectes nuisibles qui auraient pu entrer pendant votre déménagement.

Les cadres de portes et des fenêtres en bois sont aussi des endroits où il est important de vérifier l’absence de termites avant que ces nuisibles se déplacent vers vos meubles.

Jetez un œil dans vos armoires avant d’y ranger vos affaires, surtout celles de la cuisine. La nourriture entreposée ou des miettes laissées par vos prédécesseurs pourraient avoir attiré des rongeurs. Soyez attentives à la présence d’excréments ou de pas. Nettoyez bien les intérieurs d’armoires pour enlever toutes les traces potentielles de résidus alimentaires.

Tout signe d’infestation est à prendre au sérieux, en particulier ceux des espèces nuisibles pour votre santé ou pour la sécurité de votre logement.

Visiter le grenier et le vide sanitaire

Même si ces deux espaces ne sont pas des espaces de vie, ils doivent faire l’objet d’une vérification, car ils peuvent abriter des indésirables, comme des chauves-souris, des abeilles, des oiseaux, des ratons laveurs, les écureuils ou les rongeurs, s’ils ne sont hermétiques. Après cette inspection, scellez toutes les ouvertures que vous aurez trouvées pour prévenir toute future infestation.

Entreprendre des actions préventives

Dans les jours suivants votre déménagement, il est utile de trouver un moment pour bien inspecter votre nouvelle demeure afin de la rendre le plus possible imperméable aux nuisibles et aux parasites. Aussi, vous gagnez à poser quelques gestes simples de prévention comme :

  • Vous assurer qu’aucun bois non traité à l’extérieur de votre maison n’entre en contact avec le sol.
  • Sceller les trous, les fissures ou tous les endroits que pourrait utiliser un parasite pour pénétrer à l’intérieur.
  • Rendre hermétiques les cadres des portes et des fenêtres.
  • Nettoyer votre cour.
  • Prendre des mesures pour éviter l’accumulation d’humidité.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.