Alexis Cartier remporte le Critérium National

Alexis Cartier remporte le Critérium National
Félix Côté
Sports

Cyclisme sur route

Le cycliste originaire de Sainte-Adèle Alexis Cartier a remporté le Critérium National, qui se tenait samedi dernier au pied du mont Royal, en marge des Grands Prix cyclistes de Québec et Montréal.

Sur l’Avenue du Parc, sous le regard des équipes internationales et de l’UCI World Tour, le cycliste de 24 ans a franchi le fil d’arrivée seul en tête, son coéquipier Michael Rice à deux secondes derrière lui.
« Le plan, c’était d’aller en échappée. Nos coéquipiers devaient attaquer au début de la course, et quand le peloton fatiguerait, on allait filer Michael et moi dans l’échappée », a expliqué le cycliste de la formation Garneau-Quebecor.
La manœuvre a été exécutée immédiatement après le premier des quatre sprints intermédiaires, ce qui a placé les deux coéquipiers aux avant-postes pour la majeure partie de la course. « J’étais motivé à gagner, et Michael était vraiment en forme. Aussitôt qu’on a pu, on a pris les devants », a ajouté Cartier.
Également du peloton, Adam Roberge de Prévost a pris le 16e rang, à 42 secondes du vainqueur. Chez les dames, Alizée Brien de Saint-Jérôme a conclu en 12e position, avec un retard de 17 secondes sur la première.

Une saison au-dessus des attentes

Cette saison, en plus d’avoir participé à de nombreuses échappées et au succès de son équipe (notamment à la victoire de son coéquipier Bruno Langlois à la course sur route des championnats canadiens), Alexis Cartier cumule quelques victoires qui auront su faire parler de lui. Il a notamment remporté la septième étape des Mardis cycliste de Lachine, ainsi que le classement général du Grand prix cycliste de La Matapédia.
Qui plus est, le cycliste a terminé deuxième lors de la seconde étape du Tour de l’Alberta le 2 septembre dernier, soit la course par étapes la plus prestigieuse au pays. Après avoir été sélectionné in extremis par son équipe pour prendre part à la compétition, Cartier était bien fier d’avoir pu prouver sa valeur. « Ce jour-là, je savais que j’avais de bonnes jambes. Michael m’avait conseillé de viser haut et de briguer une victoire d’étape, alors c’est ça que j’ai fait. Je suis content d’avoir pu faire ma place et démontré que je n’étais pas juste un remplaçant », a-t-il expliqué.
C’est donc mission accomplie pour le cycliste de Sainte-Adèle, qui avoue avoir empoché des résultats au-dessus des attentes qu’il s’était fixées en début de saison.

« Faire le métier »

Alexis Cartier a fait le choix, il y a un an et demi, de se concentrer à 100 % au cyclisme, mettant sur la glace ses études universitaires. Cette décision visait avant tout à lui permettre de percer dans le milieu, pour éventuellement atteindre un niveau professionnel. Depuis, pour reprendre une expression populaire dans l’univers du vélo, le cycliste « fait le métier » et s’entraîne à raison de 20 à 30 heures par semaine avec ses coéquipiers.
Si le cycliste envisage éventuellement de reprendre en partie ses études, afin de combler ce qu’il décrit comme un « déséquilibre », il aspire toujours à être exposé à un maximum de courses de calibre international et se dit très motivé à poursuivre pour la prochaine saison.
D’ici là, le cycliste sera en action une dernière fois cet été, à la Classique des Appalaches, le 17 septembre prochain, à Victoriaville.

Cliquez pour ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

[+] Plus dans Sports

X