Boxe amateur : Elena Revel fait flèche de tout bois à Lévis-Lauzon

Elena Revel, championne des Gants dorés 2018 chez les 60 kg, pose avec l’entraîneur Rodolfo Furlan, ainsi qu’Hassan Omar, du CPS. PHOTO: Courtoisie
Boxe amateur : Elena Revel fait flèche de tout bois à Lévis-Lauzon
Luc Robert
Sports

Elena Revel, une ex-résidante de Sainte-Sophie, a remporté la médaille d’or chez les 60 kg aux Gants dorés, ainsi que le trophée de la meilleure boxeuse senior élite du tournoi, qui se tenait récemment à Lévis-Lauzon.

L’athlète de 26 ans a couronné son retour entre les câbles avec deux victoires convaincantes, par décisions unanimes des trois juges, face à Sabina Abdoullakhi et à Brenda Delisle. «J’avais déjà affronté ces filles et j’avais une bonne idée comment les vaincre. En finale, j’ai battu Delisle pour une 2e fois, alors que contre Abdoullakhi, j’ai remporté mes quatre duels à vie», a décrit la pugiliste, qui compte 35 combats amateurs à son dossier. «Elena était là à 100 % à Lévis, tant mentalement que physiquement. Ses combinaisons sortaient facilement. Elle a d’ailleurs remporté toutes les rondes de son premier combat. Puis elle dominé en finale. Les étoiles étaient alignées pour elle: aucune blessure, reposée et bien alimentée. Elle était prête», souligne son entraîneur Rodolpho Furlan.

Elle entend représenter le Québec et le Canada sur la scène internationale. «Mon objectif à court terme est de remporter les qualifications au Défi des champions (22 au 24 février 2019), qui me permettraient ensuite de participer au Championnat canadien amateur à Victoria, en C.-B. (23 au 27 avril 2019). Je veux aussi prendre de l’expérience à l’international : nous envisageons deux compétitions, prochainement, soit en Suède en février et en France, en avril», a spécifié la principale intéressée.

Une bonne droite

C’est sous la férule de Michel Brière et de Mario Cloutier qu’Elena Revel a commencé à boxer à Saint-Jérôme, à l’âge de 17 ans. «J’ai eu la piqûre, mais je ne prenais pas ça au sérieux au départ. J’ai ensuite déménagé à Montréal. J’ai fait plusieurs autres compétitions au Canada, durant ces années. Je pense être assez polyvalente, à l’attaque comme à la défensive. Je varie mes techniques, selon les plans de l’entraîneur».

Ce dernier voit beaucoup de potentiel en Revel. «Elena est une machine technique, doublée d’une athlète facile à travailler. Elle ne s’économise pas dans l’arène et au gym, elle se vide de toute son énergie.

En plus, elle dispose d’une très puissante droite… ce qui fait que plusieurs filles refusent de l’affronter dans un combat.

On essaie d’améliorer son jeu de pieds; elle est promise à un bel avenir, avec les outils qu’elle possède», a-t-il louangé.

Cliquez pour ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

[+] Plus dans Sports

X