|

Cendrine Brown dans le sillage des meilleures

Par Félix Côté

cendrine

Cendrine Browne en action à l’épreuve du sprint de samedi. Photo : Nordic Focus

Premières manches de la Coupe du monde de ski de fond

La fondeuse jérômienne Cendrine Browne entamait la saison 2016 avec un objectif précis en tête, soit de réaliser un top-30 en Coupe du monde. Si elle n’a pu réaliser son but à la première Coupe du monde de la saison à Ruka, en Finlande, la fin de semaine dernière, elle a néanmoins talonné les meilleures au monde le temps de quelques tours de piste.

À l’épreuve du sprint tenue samedi, la fondeuse a pris le 62e rang. « Les conditions étaient horribles. Ce n’est pas à ça que nous sommes habituées, mais malgré tout, j’ai pu peaufiner ma technique pour les mauvaises conditions », a-t-elle relaté.
Le lendemain avait lieu l’épreuve du 10 kilomètres en style classique. Cendrine Browne a été la première parmi ses coéquipières canadiennes à franchir le fil d’arrivée, et la 58e parmi toutes les concurrentes de l’épreuve. Elle a connu un excellent premier tour et s’est dite satisfaite de sa performance. « Les conditions étaient super belles et nos skis étaient excellents. Je suis très contente de ma course. À mon premier tour, j’ai skié avec Nicole Fessel (5e) et ensuite Sadie Bjornsen (17e), qui partaient toutes deux derrière moi. Ça m’a aidée à me pousser encore plus et à voir le rythme qu’il faut pour obtenir un top-30. C’est en prenant de l’expérience et en continuant d’apprendre, comme aujourd’hui, que j’atteindrai mon objectif. »
Rappelons que Cendrine Browne, tout comme les autres fondeurs et fondeuses de l’équipe nationale, accorde une importance particulière dans l’atteinte d’un top-30 lors d’une manche de la Coupe du monde ou lors des Championnats mondiaux. C’est que ce standard permet de se qualifier aux Championnats mondiaux, et fait partie des standards de sélection pour les Jeux olympiques de 2018. De plus, un résultat parmi les 30 premières apporte des points à l’équipe nationale ainsi que des places en plus sur le circuit mondial.
L’occasion de fracasser ce seuil se représentera à plusieurs reprises au cours de la saison, la suivante étant la fin de semaine prochaine, à l’occasion des épreuves de la Coupe du monde de Lillehammer, en Norvège.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.