(Photo : Club de Patinage de Vitesse des Pays-d'en-Haut)
|

Centre sportif : Des essais en patinage de vitesse

Par Luc Robert - Initiative de journalisme local

Le Club de patinage de vitesse des Pays-d’en-Haut (CPVPDH) propose aux parents d’inscrire leurs enfants à un essai de ce nouveau sport dans la région, au Centre sportif des Pays-d’en-Haut.

À sa première saison d’existence, l’organisme a pris son envol grâce au dévouement et à l’acharnement de bénévoles. Les entraîneurs Frédéric Déry, Stéphanie Théorêt et Marilou Fauteux ont aussi solidement mis l’épaule à la roue.

« Nous sommes très occupés. Mais après avoir débuté les cours en septembre, ça nous encourage de voir ce que les jeunes ont appris en si peu de temps. Étant dans une région de ski, la plupart ont une base de poussées et de glisse. Ce sont deux facteurs à considérer au patinage de vitesse. La progression est déjà étonnante », a analysé Mme Marilou Fauteux. Elle est ex-médaillée d’argent et de bronze à de multiples Championnats canadiens et entraîneure au CPVPDH.

Le club possède deux regroupements, qui offrent encore des possibilités.

«Chez les Pingouins, soit l’école de patin des 3 ans et plus, nous avons 22 inscrits. Il y a encore de la place pour 7 ou 8 autres nouveaux. Les débutants sont les bienvenus. Pour le volet patinage de vitesse, dont les inscrits ont entre 8 et 12 ans, nous possédons à date 5 adeptes et avons la possibilité d’en accueillir une quinzaine d’autres. Ceux et celles qui ont déjà eu des bases de patinage au hockey ou artistique font assez bien la transition», a-t-elle poursuivi.

Entraineurs en patinage de vitesse

Le trio qui tient à bout de bras le jeune club aimerait bien ajouter de la profondeur dans ses rangs.

« On cherche un entraîneur en patinage de vitesse, pour libérer un peu nos horaires. La fédération offre la formation aux éventuels intéressés. Ils vont évoluer avec la base et les niveaux. Idéalement, ça nous prendrait un ou une coach de la région. »

Mme Fauteux et M. Déry se connaissent de longue date. Ils se côtoyaient au Club de patinage de vitesse Mirabel-Saint-Jérôme, établi à l’aréna régional de la Rivière-du-Nord.

« Fred nous donne un sérieux coup de pouce. Il tient aussi le club de Mirabel-Saint-Jérôme à bout de bras. On ne serait pas rendu là sans son implication. Mais éventuellement, passer le flambeau le libérerait un peu. Mais il a tellement ce sport à cœur qu’il prend les bouchées doubles. »

Mme Fauteux souligne également l’apport de la MRC des Pays-d’en-Haut et de Vivaction dans l’aventure.

« Les matelas de sécurité sont arrivés et on dispose d’une salle pour les entreposer. Les charriots ont été subventionnés. On doit un grand merci à M. L’Heureux à la MRC. C’est le bonheur, parce qu’ils nous ont consultés sur nos besoins. Ils sont dédiés aux sports de glisse. »

Athlète identifiée espoir canadien, top 10 du circuit Can-Am (1992-2004), Marilou Fauteux s’y connaît en matière de patins à longues lames. Ancienne athlète et officielle, elle est membre du Temple de la renommée du Club de patinage de vitesse de la région de Lanaudière.


Hockey féminin

Par ailleurs, les Palettes roses juniors s’établissent aussi graduellement dans leurs nouveaux quartiers. Elles prévoient élargir leurs cadres, au hockey féminin.

« Nous avons 46 membres à date et on pourrait aller jusqu’à 90 joueuses. Nous avons jusqu’à trois nouvelles intéressées par semaine. On divise les équipes, selon les présences et les forces », a témoigné l’organisatrice Lisa Hays.

Selon la formule actuelle, la moitié de chaque séance est consacrée aux pratiques et l’autre moitié aux matchs.

« La mise sur pied du volet junior a nécessité des centaines d’heures de bénévolat et de démarches. Il n’y a rien de parfait, mais cela a démarré sur de bonnes bases. »

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.