Derrière chaque athlète, il y a… une équipe médicale!

Derrière chaque athlète, il y a… une équipe médicale!
Journal Accès
Sports

Ironman 70.3 de Mont -Tremblant

Le Ironman 70.3 du 24 juin dernier fut un bon test préparatoire pour l’équipe médicale qui assurait la sécurité et les soins aux 1700 triathlètes participants.

 

Le chiffre 70.3 est le nombre total de milles parcourus durant l’épreuve. Débutant à 7h, les athlètes avaient jusqu’à 16h30 pour couvrir les 12 milles de natation dans le lac Tremblant (Beach and tennis Club), les 56 milles de vélo dans les collines, incluant la montée Ryan et la route 117 et finalement compléter l’épreuve par les 13.1 milles de course à pied, dans des conditions climatiques très chaudes.

 

Des soins hors-pair!

La direction de l’équipe médicale était assurée par Jacinthe Lemieux, CAT(C) thérapeute du sport (coordonnatrice médicale), Dr Marc Gosselin, MD (directeur médical), Dominique Matte (infirmière en chef) et par plusieurs capitaines: Dre Isabelle

Mallette, DC chiropraticienne (ligne d’arrivée), Dre Andréanne Éthier Chiasson, DC chiropraticienne (zone de transition T1-2), Robert Roy et Sarah Fletcher (secteur natation), Dre Eileen Bridges, MD (secteur course à pied), Christina Kowalenko CAT(C) thérapeute du sport (secteur vélo), Jean-Luc Perreault, physiothérapeute (musculo-squelettique), Benoit Rudolphe (soins pré-hospitaliers d’urgence), Sylvie Charbonneau (personnel clérical), Patrick Levasseur et Brigitte Lacaille (pharmacie), Erik Uittien (laboratoire), Jean-Jacques Lapointe (équipe assistants médicaux et lien avec pré-hospitalier) et Marion Corbeil (communication au poste de commandement, équipe IRONMAN).

 

Mentionnons la contribution extraordinaire du CSSS des Sommets pour le prêt d’équipements, la pharmacie et le laboratoire ainsi que le magasin de l’Hôpital de Saint-Jérôme pour les fournitures médicales.

 

La direction de l’équipe médicale tenait à remercier tous les commanditaires: la compagnie Phillips et Zoll pour les défibrillateurs et la pharmacie Uniprix de Mont-Tremblant pour les Epipens dans les trousses de premiers soins.

 

«L’évènement a été un succès grâce à l’excellent travail et professionnalisme des capitaines d’équipe impliqués. Je suis extrêmement fière de tous nos professionnels bénévoles. Leur dévouement et entraide ont été exceptionnels et je les en remercie», a déclaré Jacinthe Lemieux, propriétaire de la clinique Action Sport Physio de Mont-Tremblant et coordonnatrice de l’équipe médicale.

 

La clinique médicale organisée pour l’évènement était installée tout près de la ligne d’arrivée au centre des congrès de la station Mont-Tremblant. L’utilisation de ces locaux offrait de nombreux avantages en comparaison aux cliniques médicales extérieures sous chapiteau que l’on retrouve habituellement dans ce genre d’évènement: climatisation des lieux, meilleure luminosité, un support technique, des meilleures communications, une sécurité et protection contre les éléments climatiques, une confidentialité et un meilleure contrôle de la circulation. «Notre but est clair: on veut former une équipe médicale digne des meilleures organisations de la série Ironman», affirme le Dr Gosselin, urgentologue du CH de Sainte-Agathe et diplômé en médecine sportive et directeur médical du IRONMAN Tremblant.

Le Ironman 70.3 fut sans aucun doute une excellente pratique pour l’équipe médicale en vue du Ironman Tremblant qui aura lieu le 19 août prochain. «La préparation d’une équipe pour une épreuve d’une telle envergure demande des mois de préparation et de planification », indique Dre Mallette qui en était à sa 11e présence aux soins aux athlètes lors d’un évènement Ironman.

 

Une bonne préparation

Une réunion médicale s’était d’ailleurs tenue le 23 juin (pré-ironman 70.3) et la prochaine aura lieu le 18 août (pré-ironman), afin de réviser les principales pathologies rencontrées dans ce type d’évènement ainsi que leur traitement: déshydratation, collapsus associé à l’exercice, hyponatrémie, coup de chaleur, hypothermie, crampes musculaires peuvent être diagnostiqués. Différents protocoles de soins ont aussi été élaborés afin de faciliter la prise en charge et le traitement rapide des athlètes.

 

La clinique médicale qui sera en service pour le Ironman du 19 août comprendra une aire de triage, plus de 80 civières, un espace de réanimation, ainsi qu’une aire de récupération/observation, où vont travailler en équipe plus de 30 médecins, 30 infirmières et 30 préposés. Une section pour les soins musculo-squelettiques est consacrée aux équipes de massothérapeutes, physiothérapeutes, chiropraticiens et ostéopathes. Près de 200 bénévoles de diverses professions de la santé ont répondu à l’appel et seront en poste à Mont-Tremblant en août. Des bénévoles de l’équipe médicale seront aussi présents dans des stations d’aide sur le parcours de natation, de vélo, de course à pied, aux zones de transition et à la ligne d’arrivée afin d’évaluer les problématiques de santé et offrir les traitements appropriés qui peuvent souvent permettre aux athlètes ainsi de terminer leur course avec moins de douleur ou d’inconfort, sans être disqualifiés.

 

«L’expérience de traiter des athlètes dans la zone de transition leur permettant ainsi de terminer leur triathlon est exceptionnelle», souligne Dre Éthier Chiasson, DC chiropraticienne de la Clinique Chiropratique Saint-Sauveur et capitaine des soins aux zone de transitions.

 

«Pour ce dernier évènement, il y a eu près de 70 athlètes qui ont nécessité des soins dans la clinique Ironman et une trentaine sur le parcours. Dépendant de la température, nous prévoyons entre 400 à 600 visites pour le IRONMAN du 19 août. Nous devrons être plus nombreux et bien préparés à toute éventualité», conclut la coordonnatrice médicale Jacinthe Lemieux.

 

Pour plus de renseignements, contactez

Jacinthe Lemieux, coordonnatrice médicale, jlemieux@actionsportphysio.com

 

 

Cliquez pour ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

[+] Plus dans Sports

X