pub de recyclage
Éliane en plein saut aux pentes du 40/80. (Photo: Courtoisie)
|

Éliane Blais rafle presque tout sur son passage

Par Luc Robert

« En vélo, je me sens libre. C’est ce qui explique mes succès : je compétitionne sans retenue et pour avoir du plaisir. » C’est en ces termes qu’Éliane Blais, membre du club de vélo des Pays-d’en-haut depuis qu’elle a 5 ans, explique ses multiples victoires et podiums en vélo de montagne en 2022, dans une catégorie d’âge qu’elle découvre à peine.

« Je viens de fêter mes 13 ans et j’évolue chez les U15 pour une première saison. Au début, je me trouvais chanceuse de pouvoir suivre les autres. Puis, j’ai commencé à prendre la tête d’épreuves et j’ai réalisé que j’avais vraiment ma place là. Je suis jeune, mais j’ai les outils pour lutter avec les meilleures compétitrices », a souligné l’athlète adéloise.

Éliane avec le maillot de championne québécoise.

Éliane avec le maillot de championne québécoise.

Éliane a été nommée triple championne québécoise, dans la catégorie U15 : deux fois à Saint-Félicien en XCO (cross-country olympique) et en XCC (cross-country sur circuit court), en plus de championne québécoise en DH, en descente, à Bromont. Elle détient de plus le maillot carroté blanc, à titre de meneuse de la série Coupe Québec.

Apprendre aux côtés des meilleures

La jeune Blais a fait un chrono de 45m14s, avec une avance de 1m44s, sur sa plus proche rivale. Le parcours était d’environ 12 km, avec beaucoup de dénivellation. 

« Je m’inspire beaucoup des conseils d’autres athlètes et de leur camaraderie pour progresser. Côtoyer Cindy Montambeault et Geneviève Rochette, à quelques reprises, représente toujours une occasion d’apprendre. Je suis aussi en contact régulier avec Matteo Oppizzi, qui compétitionne en Europe. Ils représentent tous des modèles pour moi. Je suis surprise d’être en tête de la Coupe du Québec, car je visais une place parmi les trois premières. Je vais continuer à donner tous les efforts. »

De plus, Éliane a été sélectionnée pour participer aux Jeux du Québec, à Laval. « Les courses se tiendront à Terrebonne, même si Laval a obtenu les Jeux. Ce sera l’occasion d’ajouter à mon bagage d’expérience. J’ai aussi à l’horaire une épreuve en Enduro, en août, en Gaspésie », a spécifié l’étudiante de secondaire 2, au programme sport-études de la Polyvalente de Saint-Jérôme.

Développer sa technique

L’adolescente aime bien venir s’entraîner et se ressourcer dans les Laurentides. « J’aime m’entraîner au Chantecler, à Morin-Heights et aux pentes du 40/80. L’été, je peux me développer techniquement à l’extérieur. L’hiver, c’est plus au niveau de la force et de la musculature que ça se passe à l’intérieur. Présentement, je m’efforce d’améliorer mes tournants, lorsque j’arrive dans les gravillons. J’ai perdu du temps, à certaines épreuves : je suis moins confiante, moins familière, dans ce type de conditions. Je poursuis mon apprentissage », a-t-elle achevé.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.

Événements à venir

Aucun événement restant pour Août