Êtes-vous prêts pour le Super D?

Êtes-vous prêts pour le Super D?
Thomas Gallenne
Sports

Compétition de vélo de montagne à Saint-Adolphe-d’Howard

Le Super D… de cossé? Arrivée récemment au Québec, cette discipline de vélo de montagne –  un peu plus populaire dans l’ouest canadien, combine les habiletés pour la descente et l’endurance pour le cross-country. Les participants partent du sommet de la montagne et doivent parcourir trois boucles distinctes successives, le tout chronométré. Celui ou celle dont la moyenne des temps est la meilleure emporte l’épreuve.

 

Sanctionnée par la Fédération québécoise des sports cyclistes (FQSC), l’épreuve se déroulera sur un parcours homologué avec présence d’un ou une commissaire de course et toute une équipe de bénévoles qui s’assureront de la sécurité du public et des participants, tout au long du parcours.

 

Un format modifié

Comme on peut lire sur le site  www.mondialduvelo.com, «Une compétition de Super D se décrit comme une course de cross-country en descente, mais chronométrée avec des départs individuels. Il n’y a pas d’éléments dangereux comme en descente et on y retrouve des sections où les participants doivent pédaler.»

 

«Au départ, on pensait faire des vagues de départ trois par trois, mais pour des questions de sécurité, on fera partir les cyclistes individuellement à 2 minutes d’intervalle, précise Louis Croteau directeur des Loisirs à la municipalité de Saint-Adolphe-d’Howard. Le parcours comprend trois boucles différentes successives. Ces trois circuits auront trois profils différents soit une descente, un parcours avec de légères remontées et un typé cross-country.»

 

Le parcours emprunte les pistes fraîchement construites cet été, et conçues par Marc Leclerc.

 

Une épreuve accessible

Toujours sur le site www.mondialduvelo.com, on découvre que c’est «un nouvel événement que bien des coureurs apprécieront. Il n’y a pas trop de montée, donc, pas besoin d’être en grande forme, pas d’efforts surhumains requis». Selon les organisateurs de l’épreuve, il n’est pas nécessaire d’avoir un vélo de descente valant plusieurs milliers de dollars pour s’y inscrire. N’importe quel vélo de montagne peut faire un Super D, même si cette catégorie d’événement siérait d’avantage aux vélos de catégorie all-mountain avec des débattements de quatre à six pouces. «Si jamais vous pensiez faire une course de vélo de montagne, mais ne pas avoir l’endurance requise pour une course cross-country, le Super D est l’événement rêvé pour débuter», peut-on y lire.

 

Francis Tétrault, chargé de projets, vélo de montagne chez Vélo Québec, abonde dans le même sens: «Ce qui fait que cette formule est populaire – notamment dans l’Ouest canadien – c’est que les participants ne se prennent pas trop au sérieux. C’est en quelque sorte un événement récréatif et compétitif à la fois.»

 

 

 

INSCRIPTIONS

Sur le site de FQSC : http://www.fqsc.net/montagne/super-d-mont-avalanche

 

Coût d’inscription : 20$ (plus licence d’un jour pour les non-membres FQSC) ou 25$ sur place, le 13 octobre avant 8h30.

 

Horaire de la journée : À partir de 7h30: accueil des coureurs / 10h15: début de la compétition.

 

Personne à contacter: Louis Croteau au 819-327-3232.

Cliquez pour ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Thomas Gallenne

Directeur de l'information

[+] Plus dans Sports

X