(Photo : Sylvain Sauvageau)
| Par Production Accès

Jérémy Sauvageau : Espoir Olympien des Laurentides

Jérémy Sauvageau a 15 ans, et déjà une multitude de médailles à son actif. L’athlète se spécialise dans la discipline du ski de saut et de ski de bosses. Le jeune homme habite Piedmont dans les Laurentides. Il chausse pour la première fois des skis à l’âge de 2 ans, et depuis, il vit de sa passion.

« En toute humilité, on croit vraiment aux capacités de notre fils. Ses entraîneurs partagent le même point de vue que nous », confie Sylvain Sauvageau, le père du garçon. L’athlète clôt les dernières compétitions provinciales en raflant 6 médailles d’or, 1 d’argent et 1 de bronze. Il a également remporté le championnat canadien junior au Nouveau-Brunswick en duel et terminé deuxième en simple. Des personnages forts du ski canadien ont beaucoup inspiré Jérémy Sauvageau. « Michael Kingsbury et Alexandre Bilodeau sont pour moi des références », sourit le jeune homme.

Objectif JO 2026

Jérémy a posé sa candidature pour rejoindre le Club de ski acrobatique du Québec. « On devrait savoir s’il est accepté d’ici mai à juin », confirme son père. Cette année, le jeune homme surpasse ses adversaires à la compétition de ski acrobatique d’Alberta. « Il a affronté des skieurs de 15 à 25 ans et a fini premier. On est très fiers de lui, ce n’est pas anodin », s’exclame Sylvain Sauvageau.

Le garçon compte bien participer aux Jeux olympiques d’hiver 2026, qui devraient prendre place à Milan et Cortina d’Ampezzo en Italie.

« Si j’arrive à intégrer l’équipe du Québec, je compte remporter les compétions régionales, puis nationales, afin de récolter assez de points pour participer aux Olympiques de 2026. Ça devrait se faire étape par étape », affirme Jérémy.

Un étudiant comme les autres

Le sportif fait partie du programme « athlètes élites » de l’Académie Lafontaine à Saint-Jérôme. Jérémy Sauvageau suit des cours comme n’importe quel adolescent de son âge, mais son programme est adapté à ses entraînements et compétitions. « Je suis content d’arriver à bien mixer école, vie sociale et carrière sportive », ajoute-t-il.

La saison d’hiver étant terminée, le sportif s’entraîne sur des rampes d’eau, notamment celle située à Saint-Hippolyte. Étalés sur la rampe, des tapis humides permettent aux skieurs de s’élancer à pleine allure sur l’infrastructure. « J’affine mes sauts en pratiquant beaucoup de trampolines chez moi », poursuit-il.

Transformer pression en motivation

« Jérémy m’a dit un jour : ‘’Papa, ce qui me motive vraiment, c’est quand je suis en haut de la rampe et que je vois la foule en bas’’ », lance Sylvain Sauvageau. « J’essaie de ne pas en avoir trop sur les épaules pour me ménager, mais c’est vrai que la pression est une source d’énergie pour moi », confirme le jeune athlète. Sa famille ne s’est jamais opposée à son parcours professionnel. « Je suis un peu comme son manager », rigole le père.

« Avec mes coéquipiers, on s’entraide beaucoup. Mon sport, bien qu’il se pratique seul, je le considère un comme un sport d’équipe », conclut Jérémy Sauvageau.

Partager l'article

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.