(Photo : Luc Robert)
La d-g Élaine Lauzon, le président Michael Leduc et l’agent Sébastien Haineault, de Loisirs Laurentides, ont dévoilé les 10 premiers points de service du projet circonflexe.
|

Prêts d’équipements sportifs : 10 points de services dans les Laurentides

Par Luc Robert - Initiative de journalisme local

Dans le cadre du projet provincial circonflexe – prêt-pour-bouger, Loisirs Laurentides a annoncé jeudi dernier que 10 municipalités ont été sélectionnées pour amorcer le développement des points de service (centrales) de prêts gratuits d’équipements sportifs, dans la grande région des Laurentides, dès 2024-2025.

Sur un total de 36 municipalités, organismes et parcs ayant signifié leur intérêt à accueillir le projet circonflexe, 10 municipalités ont été retenues pour la mise en place des points de service sur leur territoire, au cours de 2024-2025. Il s’agit du Parc régional Montagne du Diable (opérationnel) et de la municipalité de Notre-Dame-du Laus dans la MRC d’Antoine-Labelle. Dans la MRC d’Argenteuil, Lachute a embarqué dans la démarche. Même chose pour la MRC des Laurentides, via la Ville de Mont-Tremblant. À Mirabel, le parc du Domaine vert demeure opérationnel, malgré le redoux. Dans la MRC des PDH, Piedmont et Saint-Sauveur ont été retenus. Enfin, Blainville, Boisbriand, Rosemère et Sainte-Thérèse ont rejoint l’initiative dans les Basses-Laurentides.

Un comité décisionnel composé de 10 personnes en provenance de milieux variés et représentatifs (scolaire, municipal, nouveaux arrivants, aînés, personnes vivant avec un handicap, loisir et politique), a eu la difficile tâche de faire la première sélection de 10 partenaires immédiats.

« On parle d’un projet très énergisant, sur une vaste étendue qui progressera par étapes de développement, mais qui aura un impact sur les gens de la province, qui veulent participer à une activité dans notre région sans contraintes d’équipements. Que ce soit pour un canoë ou un ballon, on en rendra disponibles aux centrales. Nous disposerons même d’équipements adaptés », a lancé Mme Élaine Lauzon, directrice générale de Loisirs Laurentides.

En 2023, le ministère d’Éducation du Québec a mandaté les unités régionales de loisir et de sport, ainsi que leurs partenaires, pour la prise en charge et la mise sur pied du projet circonflexe – prêt-pour-bouger, partout au Québec. Loisirs Laurentides est devenu le coordonnateur de ce projet pour la région des Laurentides.

« Deux centrales pilotes ont été établies à Ferme Neuve et à Mirabel pour démarrer le tout. On travaille sans filet de sûreté et toutes les centrales ne seront pas ouvertes demain matin, mais les bases ont été jetées avec un sondage d’intérêt dès novembre dernier, auprès des villes et organismes. Le but en bout de ligne reste de permettre au plus grand nombre de personnes d’y participer. On espère voir des villes des MRC-RDN et MRC Deux-Montagnes se joindre au projet. Saint-Jérôme dispose déjà d’un box pilote », a-t-elle ajouté.

Station de casiers

Supervisé par le Réseau des unités régionales de loisir et de sport du Québec, circonflexe – prêt- pour-bouger offrira des équipements sportifs, récréatifs et adaptés durables et sécuritaires à la population.

« On dit que bouger est bon pour les fonctions cognitives. On veut optimiser la pratique des sports. Du ballon au frisbee, en passant par plusieurs autres items, les citoyens pourront s’enquérir via une application mobile de la disponibilité d’un équipement sportif dans les parcs et pourront savoir s’ils peuvent en trouver le lendemain, par exemple. Chaque centrale disposera de sa propre couleur, selon les attraits locaux. Ce ne sera pas des copier-coller aux 10 endroits », a spécifié le président de Loisirs Laurentides, M. Michael Leduc.

Les gens pourront emprunter de l’équipement aux stations de casiers (nommés boxes), puis le rapporter au même endroit à la fin de l’activité pratiquée.

« Par exemple à Piedmont et à Lorraine, axées sur les activités d’eau, des canoës seront disponibles. Les intéressés pourront contacter les centrales et le répertoire. Ça sera concentré vers les activités familiales », a précisé M. Sébastien Haineault, agent de développement plein air/loisir rural, à Loisirs Laurentides.

Comité personnalisé

Afin de soutenir chacune des municipalités, un comité de travail personnalisé sera mis en place afin de nous assurer un développement optimal des centrales circonflexe et à l’image de chaque municipalité. Avec l’accompagnement (…), chaque municipalité sera en mesure d’identifier l’endroit idéal pour développer leur point de service.

« On va se donner le temps de développer les centrales. Le genre d’équipement (ski de fond, raquettes) à se procurer par soumission sera déterminé en collaboration avec les villes et le comité. Il y aura pour nous aussi les coûts de locaux et de ressources humaines à considérer, mais on ne bâtira pas de bâtiment pour circonflexe », a assuré Mme Lauzon.

Grâce à un appui financier provincial de 2,5 M$ pour les Laurentides d’ici à 2027. Le lancement de ces 10 points de service est le début d’un vaste projet qui vise à développer une multitude de centrales de prêt d’équipement sur tout le territoire.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *