pub de recyclage
(Photo : courtoisie)
Jérémy Sauvageau (au centre) a été coiffé Champion canadien junior U-14, en bosses parallèles.
|

Ski acrobatique : Jérémy Sauvageau fait sa place en collectionnant les podiums

Par daniel-calve

Toujours intense en piste, le skieur acrobatique Jérémy Sauvageau a aligné les performances spectaculaires aux sauts et aux bosses, au cours de la saison 2019-2020.

 

L’athlète de Piedmont a décroché trois podiums en autant de départs, aux Cham-pionnats nationaux juniors, présentés à Red Deer, en Alberta. Il a ajouté à cela le titre de champion canadien junior U-14 en bosses parallèles.

Il a également achevé la saison en terminant sur le podium lors de 5 des 6 épreuves présentées au niveau provincial, avec 4 victoires et une 2e place. Sauvageau a également performé en saut à ski, en terminant 2e au niveau provincial, avec 4 podiums en 4 départs.

« J’ai travaillé fort aux entraînements, et ça a levé en compétitions. À Red Deer, je ressentais une belle pression. C’était une compétition de niveau national, quand même. Mes plus grands rivaux étaient mes coéquipiers québécois. On a une bonne cohorte. Je ne m’attendais pas à des résultats aussi élevés, mais je les accepte volontiers ».

Apprentissage

Être un champion canadien à 13 ans représente un exploit rarissime. Jérémy Sauvageau dit devoir ce titre à son entourage.

« J’étudie au sein du programme athlètes élites de l’Académie Lafontaine. Ça me permet d’être libéré une journée par semaine. Je dois beaucoup aux entraîneurs Gabriel Cloutier Laurence Proteau et Simon Lemieux. Je mets jusqu’à 20 heures par semaines dans l’apprentissage, mais je place aussi toutes mes énergies dans les études. J’aimerais éventuellement devenir pilote d’avion ».

Spécialisation

Le jeune homme a encore du temps pour décider de son avenir. « À mon âge, je peux encore pratiquer le saut et les bosses simultanément. Vers 16 ans, je devrai faire un choix. Je me débrouille fort bien dans les deux disciplines. Tout comme à l’école, je suis un généraliste, qui donne les efforts requis. J’aimerais un jour représenter le Canada aux Jeux d’hiver de 2026, à Milan (en Italie) ».

Métronome

Même s’il a connu du succès cet hiver, Sauvgeau n’entend pas s’asseoir sur ses lauriers pendant la période de confinement. « On continue, peu importe les podiums. Je ne suis pas le genre à jongler à ça et à célébrer longtemps. J’ai la chance d’avoir un gymnase dans notre garage et j’y lève des haltères. Quand l’isolement sera terminé, je veux être prêt pour les rampes d’eau à Beauport, pour les entraînements d’été. Surtout qu’il y a des entraîneurs prestigieux sur les lieux, dont Nicolas Fontaine et Rémi Bélanger, qui suivent mon développement ».

L’athlète de la relève a commencé à faire du ski de base à 5 ans, avant de se laisser tenter à 9 ans par les bosses. Il a amorcé ses descentes au club du Mont-Saint-Sauveur, pour maintenant s’élancer sur les pentes du Mont-Gabriel. « Étant fonceur, dès mon jeune âge, j’aimais la dynamique de l’équilibre et du danger. Je prends toutefois des risques calculés. En 2020-2021, je veux développer des nouveaux sauts, car je me sens talonné par les autres ».

Les intéressés à le commanditer peuvent s’informer au courriel : sylvainsauvageau36@hotmail.com

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.

Événements à venir

Aucun événement restant pour Août