(Photo : Les Sommets)
|

Début de saison en dents de scie pour les centres de ski des Laurentides

Par Luc Robert - Initiative de journalisme local

Plusieurs stations de ski des Pays-d’en-Haut ont beau se trouver en zone orange, elles auraient besoin de températures nettement plus froides et de quelques bordées de neige pour optimiser les conditions de glisse.

À Sommet Saint-Sauveur, où quelques pistes ont ouvert le 30 octobre dernier, on ne se raconte pas d’histoires.

« Ça nous prendrait une tempête de 15 à 20 centimètres de neige, pour ouvrir solidement les autres pentes et les sous-bois. Le fond de la première tempête est ferme, mais mince, en raison de la chaleur et de la pluie. Il faudrait que la température collabore, avec quelques nuits de -15°C. Pour le moment, ça demeure très humide et le froid se produit tard la nuit. Ce n’est pas idéal pour travailler les conditions », a évoqué le directeur du marketing chez les Sommets, M. Christian Dufour.

Ce dernier spécifie que pour faire fonctionner au maximum les canons à neige, le mercure doit se tenir à -2°C dans la vallée de Saint-Sauveur et à -5°C dans les autres stations du groupe Sommet, afin de procéder.

« En plus des pistes déjà ouvertes au Sommet Saint-Sauveur, on espère en avoir une à deux en opération ailleurs, à temps pour la fin de semaine du 5 décembre. On parle des Sommets Gabriel, Olympia, Edelweiss et Morin-Heights. On espère aller chercher un maximum de neige artificielle, si la pluie nous fausse compagnie. Pour Noël, 60 à 100 % des pistes pourraient être disponibles. Nous visons 80 % des pentes en activité, mais un accès limité au chalet, selon les consignes », a-t-il repris.

Le retour aux automnes normaux a faussé les données de ce début de saison sur les planches.

« En novembre 2018 et 2019, les conditions météorologiques étaient excellentes et intenses. Près de 50 % de nos pistes étaient actives. En novembre 2020, nous nous sommes contentés de cinq pistes opérationnelles. Il faut être patients. On communique régulièrement avec les gens, afin de les sensibiliser. Nous demandons la collaboration des skieurs. On met les efforts partout : on aimerait ouvrir les glissades sur tubes le 19 décembre, à Avila et à Edelweiss. »

Patience

Le dirigeant invite les adeptes à faire preuve de patience, « car les Québécois sont chan-ceux de pouvoir skier, quand on considère que tout risque d’être fermé aux fêtes en France et en Italie. »

« Nous sommes privilégiés de pouvoir profiter du ski alpin. M. Legault a été clair, à l’effet que la solution reste de demeurer actifs, avec une distanciation sociale appropriée. À nos remontées, on peut maximiser l’espace pour des petits groupes de 4 à 6 personnes masquées provenant de la zone orange, mais pour ceux provenant d’une zone rouge, soit ils remontent seuls ou soit ils le font en compagnie de membres de leur propre groupe seulement », a-t-il précisé.

Règles

Les mesures sanitaires approuvées par la Santé publique sont actives aux stations en opération. Le couvre-visage (cache-cou ou une cagoule, couvrant la bouche et le nez à l’extérieur) est obligatoire dans les files d’attente et dans les remontées mécaniques. Le masque régulier est aussi obligatoire dans les chalets.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.