(Photo : Simon Cormier)
|

Ski de fond : Alexandre Cormier de retour en piste en Colombie-Britannique

Par Luc Robert - Initiative de journalisme local

Remis de blessures à un genou et à une épaule, le fondeur Alexandre Cormier reviendra à la compétition jeudi et dimanche prochains à Seven Lakes, près de Kamloops, en Colombie-Britannique.

L’athlète de 18 ans a pris part à un camp d’entraînement de deux semaines, qui s’est amorcé le 18 novembre au complexe Silverstar. Il demeurera dans l’Ouest canadien jusqu’au 5 décembre.

« Je vais prendre part à deux épreuves à Seven Lakes, soit les 10 km de style patin (départ de masse) et à une course ce 10 km individuelle classique. Il a beaucoup neigé à Seven Lake et nous risquons d’avoir des bonnes conditions. La neige est sèche et ils annoncent moins 16 celsius pour les prochains jours. Ça augure bien. Pendant qu’ils prévoient de la pluie au Québec, je profite pleinement de mon séjour à Silverstar. Ça me permet de participer à des épreuves de la Coupe Canada-Ouest. J’améliore ma préparation », a-t-il avoué.

Cormier s’est absenté des circuits de cross-country, l’été dernier, pour guérir ses blessures.

« C’était une question de bandelettes au genou. De l’usure après des années de compétitions. En limitant mes courses à l’été 2022, mon genou a repris de sa force. J’ai poussé fort et il a bien répondu. Il y aura des adversaires de haut niveau au B.-C. et je pourrai y mettre toute la gomme », a-t-il prévu.

Un pronostic corroboré par son entraîneur des Fondeurs des Laurentides, Rémi Brière.

« Alex a testé son genou à maintes reprises sur des ski à roulettes, cet été. Même chose pour ses douleurs aux épaules, qui sont dues aux poussées répétitives. Il a subi des traitements et la réadaptation est sur la coche », a évalué le mentor.

Courses à venir

Alexandre Cormier n’est pas seul à Silverstar, puisque son coéquipier Aidan Raynor, de Saint-Adolphe d’Howard, participera aussi aux deux courses au calendrier.

« J’aime bien le mélange de conditions et de précipitations observées ici. J’aime bien une cire qui permet à la fois d’obtenir du mordant, mais aussi me laisser assez de glisse pour attaquer. Cela s’annonce prometteur pour notre calendrier d’une vingtaine de courses. »

À sa première saison chez les moins de 20 ans (M20), Cormier voit beaucoup de possibilités de présenter à lui.

« C’est certain que je vise une place sur Équipe Canada junior. Je suis passé tellement près l’an dernier de percer l’alignement, n’eut été de quelques critères que je n’ai pu atteindre. J’entends mieux performer et me rapprocher de cet objectif. »

L’entraîneur Brière croit aux chances du fils de feu Marc Cormier, un autre grand sportif.

« Alex s’est assagi en vieillissant et il suit beaucoup mieux le plan tracé pour lui. Il démontre un bon focus. Les Mondiaux juniors de ski de fond se dérouleront cet hiver à Whistler et il peut y rêver. Sinon, il y a aussi les sélections pour les Jeux du Canada, qui se tiendront à Prince Georges à la mi-janvier 2023 », a évoqué M. Brière.

Localement, soulignons qu’une première course régionale préparatoire à la saison 2022-2023 réunira vendredi et samedi près de 150 athlètes, à Morin-Heights.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.