Vélo de Montagne : L’élite locale se teste à la Coupe Canada de Tremblant

Vélo de Montagne : L’élite locale se teste à la Coupe Canada de Tremblant
Félix Côté
Sports

La première étape de la coupe du Québec/Coupe Canada de vélo de montagne qui se tenait en fin de semaine au mont Tremblant a permis aux cyclistes de cross-country et de descente de tester leurs capacités en ce début de saison.</p>

À chaque printemps depuis plusieurs années, ce premier grand rendez-vous annuel attire des athlètes en provenance non seulement des quatre coins de la province, mais aussi de partout au pays. Pour les catégories élites et juniors, il s’agit d’un important rendez-vous national permettant d’amasser des points nécessaires afin de participer aux coupes du monde. Il s’agit également d’une course de sélection en vue de certains projets de l’équipe du Québec ainsi que de l’équipe canadienne, tels que les championnats mondiaux. Les plus jeunes et les participants des catégories récréatives prennent part quant à eux à la première manche de la coupe du Québec, qui se veut avant tout une série de courses orientées vers le développement de la relève.

La jeune élite locale se démarque

Dans des pelotons aux niveaux très relevés, les athlètes élites locaux en cross country se sont démarqués parmi les meilleurs au pays.

Cindy Montambault de Val-David a réalisé une superbe performance, terminant 3e à 2 minutes 20 secondes de la gagnante et championne canadienne en titre, Emily Batty.

2e une bonne partie de la course, Cindy Montambault aura finalement terminé sur la troisième marche, au terme d’une lutte très chaude. «C’était la plus belle course de ma vie», indique-t-elle sur sa page Facebook.

Maghalie Rochette de Prévost a également signé une bonne performance, terminant au 7e rang.

Pour sa part, Marine Lewis, également de Prévost, a été contrainte à l’abandon, alors qu’elle menait une excellente course. «C’est un peu décevant, la forme était vraiment là,» nous confie celle qui occupait le sixième rang, tout juste avant sa crevaison majeure survenue au deux tiers de la course.

Quant à elle, Kayla Morin Blanchette de Val-David en était à sa première course chez les séniors élites. Elle s’est fait sortir du parcours lors de son dernier tour, en raison de la règle du 80%, établie en fonction du temps du meneur de la course. «C’était stressant de courir avec la loi du 80%, surtout que la première allait très vite.

J’espérais me faire sortir un peu plus tard dans la course.»

Chez les hommes, Alexandre Vialle de Prévost avait le couteau entre les dents et aspirait aux plus hautes marches du podium, mais plusieurs ennuis mécaniques l’ont contraint à abandonner la course. «J’étais vraiment à l’aise et je sentais que j’étais dans le coup pour le top-5. Au moins, je suis très confiant pour la suite de la saison,» a-t-il déclaré.

Un test concluant

Cindy Montambault, Maghalie Rochette, Marine Lewis et Alexandre Vialle prenaient l’avion en ce début de semaine en direction de l’Europe, afin de participer aux deux premières manches de la coupe du monde. Celles-ci auront lieu cette fin de semaine et la suivante, en République Tchèque et en Allemagne. Ces courses relèvent d’une haute importance, puisqu’elles permettent d’amasser de précieux points UCI et constituent également des critères de sélection pour l’équipe nationale. Mais aux dires des principaux intéressés, la confiance sera du voyage puisque la forme était au rendez-vous.

Cliquez pour ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

[+] Plus dans Sports

X