Vélo de route

Adam Roberge au départ du contre-la-montre au Grand Prix cycliste de Charlevoix. Photo : Frederick Gates
Vélo de route
Félix Côté
Sports

La locomotive Roberge

À quelques semaines des championnats canadiens et de son premier Tour de Beauce chez les séniors, le jeune cycliste Adam Roberge rivalise déjà avec les athlètes les plus aguerris. L’athlète de Prévost a récemment signé quelques résultats spectaculaires, notamment dans l’épreuve du contre-la-montre.

Adam Roberge, vainqueur du contre-la-montre au Grand Prix cycliste de Charlevoix. Photo : Frederick Gates

À la Kilington Stage Race, qui se tenait dans l’État du Vermont du 28 au 30 mai derniers, il a terminé troisième au contre-la-montre de la dernière étape. Quelques jours plus tard, soit du 3 au 5 juin, se tenait le Grand Prix cycliste de Charlevoix, où l’athlète a épaté une fois de plus à l’épreuve individuelle, qu’il a remportée avec 8 secondes d’avance (19 min 41 s) sur son plus proche rival.

« Ça donne de la confiance, c’est sûr que c’est motivant de voir que j’avance en contre-la-montre », se réjouit le jeune homme. Roberge, qui est réputé comme étant un farouche compétiteur sur les épreuves solos, visait un top-5 lors de l’ultime étape de Kilington. Il avait terminé 32e de la première étape et 16e de la deuxième. Sa performance au contre-la-montre lui aura valu une 10e position du classement général. À Charlevoix, une 13e position au critérium, une 17e lors de l’épreuve d’ascension et une 11e à la course sur route lui ont valu le 5e rang au général.

« Les épreuves de plat se terminent généralement au sprint, alors je choisis souvent de me ménager en cours de course pour être de la partie lors de l’effort final. Et quand je sais que ça va grimper, mon but est d’arriver en bas de la côte le plus frais possible », explique le jeune cycliste de la formation Lowest-Rates.

De junior à sénior
Adam Roberge, qui avait remporté la course sur route des championnats canadiens juniors l’an dernier, en est à sa première année à courir dans le peloton sénior. D’un peloton à l’autre, la dynamique serait selon lui bien différente.
« Chez les juniors, une attaque n’attend pas l’autre. C’est plus rare qu’une échappée franchit la ligne d’arrivée. Chez les séniors, c’est plus organisé. Il y a moins d’attaques, mais dans les moments cruciaux, ça roule très vite. »
Le calibre sera d’ailleurs très relevé au Tour de Beauce, auquel participera Roberge du 15 au 19 juin. La plupart des équipes seront de niveau continental, ce qui n’est pas le cas des équipes québécoises invitées, dont la formation dans laquelle évolue le jeune cycliste de Prévost.

Cliquez pour ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

[+] Plus dans Sports

X