|

À la mode et made in Québec

Par marjorie-roy

Dans le cadre de la semaine de la mode et du design, deux créatrices de mode québécoise racontent les réalités d’un métier passionnant ainsi que leur vision de la mode dans notre magnifique province.

1. Kollontaï 10e anniversaire

Originaire de Victoriaville, Gabrielle Tousignant, dessinatrice de vêtements féminins, est en pleine effervescence dans l’industrie de la mode au Québec. C’est en 1998 que cette jeune styliste pose les pieds à Montréal pour démarrer sa propre entreprise dans le domaine du vêtement. Ayant un énorme désir de création, cette designer construit peu à peu son nom Kollontaï et fête cette année son 10e anniversaire!

Tout de l’atelier
Ayant un grand souci de la qualité, Gabrielle et son équipe de douze employés conçoivent toutes les étapes de productions à même l’atelier. Le choix des tissus, la création des patrons et la couture sont tous des tâches qui se réalisent chez Kollontaï. Une grande place à la recherche de nouveaux styles, de nouvelles coupes et de nouvelles tendances sont aussi accordées dans l’élaboration des dessins de cette collection très féminine. Affirmant que sa ligne est avant-gardiste, Gabrielle laisse la créativité guider son crayon. Son inspiration vient de tout ce qu’elle voit et ce qu’elle touche. «Une simple promenade dans la rue ou un film peut m’amener une idée de génie» affirme la jeune femme de carrière. Cette designer québécoise aime beaucoup le mélange des textures, des couleurs et des transparences. Le corps humain la fascine et c’est dans cette influence que les formes prennent une grande importance au niveau de ses patrons.

Un milieu pas si difficile
N’étant pas pressée de grandir, Gabrielle Tousignant suit un rythme avec lequel elle est à l’aise. Elle profère que la possibilité d’une éventuelle expansion est seulement envisageable si elle se sent assez solide pour aller jusqu’au bout. «Je ne ferai pas une expansion seulement s’il y a une demande!» Gabrielle croit beaucoup que le succès d’une ligne dépend de sa qualité. De plus, le fait que Kollontaï est distribué uniquement dans des petites boutiques l’aide à tenir le coup. «L’entreprise ne dépend pas d’une grosse boutique en particulier, alors en général tout se passe très bien» avoue cette créatrice de mode. Croyant très fort à son potentiel, Gabrielle y conclut «Je pense que c’est un milieu difficile, mais je réussis à tirer mon épingle du jeu!»

Il est possible de retrouver les collections Kollontaï à la boutique Underground au 261 rue Principale à Saint-Sauveur.

2. Voyou

Pour sa part, Lise Marie Caillé fait actuellement ses premiers pas dans l’industrie de la mode. Âgée de 23 ans, cette jeune entrepreneuse a lancé sur pied sa propre ligne de vêtements, Voyou. Étant un rêve de jeunesse, Lise-Marie se souvient coudre avec sa grand-mère dès son jeune âge et vouloir un jour ses propres collections. Cette nouvelle designer est sortie des bancs d’école en 2005 à la suite d’une technique en design de mode au Cégep Marie-Victorin. Son expérience à la boutique Crocodile à Rosemère lui a permis de mieux se familiariser avec l’industrie du vêtement pour y faire son entrée en 2007.

Le confort avant tout
«Voyou est vraiment un mélange de streetwear et de sport actif, c’est pour les filles qui recherchent à être stylées tout en étant confortables» confie Lise-Marie. N’étant pas une grande adepte des magazines de mode, la créatrice de Voyou avoue ne pas être directement influencée par ce qui se passe dans le domaine. “Évidemment, je suis un peu la vague, mais mon inspiration provient d’histoires que je me bâtis dans ma tête, de thématiques à partir desquelles je dessine.»

Un milieu difficile

Nouvellement sur les rails, Lise-Marie avoue trouver difficile son entrée dans l’industrie de la mode. “Les coûts de production ne sont pas donnés et les profits rapetissent rapidement.» Cette créatrice québécoise admet ne pas pouvoir vivre que de sa passion malgré tous les efforts qu’elle y met. Elle croit toutefois que le temps fait bien les choses et que sa persévérance finira par lui porter fruit.

Tendances printemps

Ayant comme thématique les fruits, Lise-Marie offre pour la collection Printemps-Été 2009 des vêtements ultras colorés. “On y retrouve beaucoup de motifs, de vivacités et des couleurs pastels” explique cette styliste en décrivant sa nouvelle collection.

Voyou est disponible à la boutique Performance de Saint-Sauveur, à la boutique Crocodile de Rosemère et à la boutique Empire de Saint-Eustache.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.