Cancers : Connaissez-vous vos adversaires ?

Par Rédaction

Artiste peintre, auteure, conférencière et mère de deux enfants, Nathalie Prud’homme, alias ‘’Soul xx’’, est survivante-combattante d’un cancer de stade 4. Puisant à même les troublantes émotions de sa périlleuse aventure avec la maladie, l’artiste s’est défini un style et un univers qui fascinent par la force et la simplicité de sa représentation. Elle signe ‘’Soul’’ pour âme et cela ressort dans chacun de ses traits. Ceux-ci s’expriment dans des teintes et des textures qui transpirent tantôt la douceur, tantôt la franchise du propos.

Nathalie Prud’homme

S’adapter au cancer

Lorsque vous ou l’un de vos proches recevez un diagnostic de cancer, il est difficile de savoir à quoi vous attendre. Les premiers jours après le diagnostic, vos priorités pourraient être d’en apprendre davantage sur le cancer et de collaborer avec votre équipe de soins afin de décider d’un plan de traitement. Mais les questions médicales ne représentent qu’une partie de la vie avec un cancer.

Le cancer peut affecter vos émotions de même que la perception que vous avez de vous-même. Il peut aussi modifier l’apparence, les sensations et le fonctionnement de votre corps. En fait, il peut avoir un impact sur à peu près tous les aspects de votre vie – vos relations, votre travail, votre situation financière ou votre routine quotidienne.

Mais il est important de savoir que l’expérience du cancer est différente pour chacun. Certaines personnes passent à travers leur traitement et constatent que leur vie n’a pas changé autant qu’elles le croyaient. Pour d’autres, la vie n’est plus du tout pareille. Certains diront que vivre avec le cancer est le plus gros défi de leur vie. La plupart des personnes atteintes de cancer doivent trouver des moyens de faire face aux questions pratiques et aux autres changements que le cancer peut entraîner. Et chacun le fait à sa façon.

Vos émotions et le cancer

Lorsqu’on a un cancer, il est normal de vivre différentes émotions, selon que vous veniez tout juste de recevoir votre diagnostic, que vous ayez terminé votre traitement ou que vous soyez face à une récidive de la maladie. Plusieurs comparent alors leur état émotionnel à des montagnes russes.

Chaque personne réagit à sa façon à un diagnostic de cancer, en s’adaptant à la situation avec plus ou moins de facilité et en plus ou moins de temps. Souvent, on compose avec la maladie de la même manière qu’on gère d’autres problèmes ou crises. En étant mieux informé des effets du cancer sur le plan affectif, vous serez peut-être plus à même de vous adapter. Cela peut aussi vous aider à comprendre ce que vivent d’autres personnes et à les soutenir pendant les moments difficiles.

Qualité de vie

Avant d’avoir un cancer, vous n’avez peut-être pas beaucoup réfléchi à la question de votre qualité de vie par rapport à votre quantité de vie. Vous étiez occupé à vivre, un point c’est tout. Maintenant que vous suivez un traitement ou que vous êtes en train de vous rétablir, le nouvel enjeu pourrait être de trouver l’équilibre entre qualité de vie et quantité de vie. Ce sont là des termes que votre équipe de soins pourrait utiliser en s’adressant à vous et aux personnes qui vous sont chères.

En termes simples, la qualité de vie d’une personne est sa capacité de faire et d’apprécier les choses qui comptent le plus pour elle dans sa vie, en se sentant aussi bien que possible. Cela ne veut pas dire la même chose pour tout le monde. La quantité de vie est la durée de la vie d’une personne.

Même si vous avez un bon pronostic, le cancer peut vous amener à vous questionner sur ce qui compte vraiment pour vous et sur ce que vous voulez faire du temps qu’il vous reste à vivre – que la fin soit proche ou non. Du même coup, vous réaliserez peut-être que certaines choses ne sont pas importantes ou que d’autres ne devraient jamais trouver place dans votre vie.

Source : Société canadienne du cancer (SCC)

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *